Lancement officiel de la saison culturale C 2018

Le ministre de l’Environnement, de l’Agriculture et de l’Elevage, M. Déo Guide Rurema, a lancé officiellement vendredi, en commune Butihinda, province Muyinga (nord-est du Burundi), la saison culturale C2018, a-t-on constaté sur place. Les cérémonies se sont déroulées au marais de Cizanye jouxtant les communes de Butihinda et Muyinga et couvrant une superficie de 55 ha, et le tout sera emblavé en maïs couplé au haricot dans un poquet, a-t-on appris.

Selon le ministre Rurema, “l’insertion de la saison culturale C dans les saisons agricoles A et B vient briser la mauvaise habitude de la population burundaise qui se tournait le pouce pendant la saison sèche tout en consommant la récolte de la saison précédente”.

“Désormais toutes les associations agricoles sont invitées à retrousser les manches pour exploiter les marais pendant la saison sèche tout en irriguant les plantes avec l’eau des rivières comme le font celles encadrées par le Catholic relief services (CRS)”, a-t-il recommandé.

Aussi, a-t-il appelé ses collaborateurs pour sortir des bureaux et chausser la botte afin d’encadrer les agriculteurs. Le ministre Rurema a félicité le programme Amashiga du CRS pour les progrès déjà réalisés dans le domaine agricole grâces à ses interventions.

Selon ses estimations, avant l’implantation du programme « Amashiga », un hectare labouré donnait 2,5 tonnes seulement de maïs. Avec l’arrivée du CRS, sur un seul hectare, on a produit 7,5 tonnes de maïs.

A l’occasion, il a exhorté les autres organisations non gouvernementales (ONGs) œuvrant dans le secteur agricole à s’inspirer de l’expérience réussie du CRS. “Celles qui n’y arriveront pas seront obligées d’orienter leurs interventions dans d’autres secteurs”, a-t-il averti.

A cet effet, le ministre Rurema a encouragé le programme Amashinga à aller toujours de l’avant et étendre ses activités dans d’autres contrées du pays. Pour rappel, une superficie de 242 hectares de marais sera emblavée en maïs pour la saison agricole C2018 dans toute la province de Muyinga contre 42 hectares la saison écoulée, soit une augmentation de 200 hectares.

Le CRS via son programme « Amashiga » rend disponibles les moyens financiers et l’ONG Réseau Burundi 2000+(RBU) assure l’encadrement technique. Le ministre Rurema a, peu avant procédé à la pose de la première pierre pour la construction d’un hangar de stockage des vivres d’une capacité de 5000 tonnes et doté d’un local qui servira de point de vente des pesticides.

MUYINGA, 14 juil (ABP

WP Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com