Burundi : La presse occidentale et l’annonce du Président sur le mandat présidentiel 2020
Photo : ikiriho
Photo : ikiriho

Bujumbura,10/06/2018 – Lors d’un interview d’un journaliste de IKIRIHO.BI, média en ligne burundais,  le Vice Président du Burundi, S.E. Gaston Sindimwo  est revenu sur l’esprit mal intentionné de certains journalistes occidentaux ou de la presse occidentale,  après le discours du Président Pierre Nkurunziza à l’occasion de la promulgation de la nouvelle Constitution du Burundi, qui a déclaré ne pas se présenter aux PRÉSIDENTIELLES en 2020 : “Ce qui leur reste est d’inventer d’autres mensonges à servir à ceux qui croient encore en eux. Ils ont glosé sur les intentions du Président Nkurunziza de vouloir se maintenir au pouvoir, il a dit clairement qu’il soutiendra le Président qui sera élu en 2020. Ils ont alerté le monde sur un génocide au Burundi, le Président quittera sans ce génocide. Le Président les exhorte au contraire à rentrer au pays. Ils ne savent pas comment rentrer pour avoir semé la pagaille au Burundi avant de s’exiler. Ils sont honteux et confus après tant d’années à mentir aux Occidentaux, à la communauté internationale et à certains Burundais“.

Le Burundi, comme de nombreux autres pays africains, vit la tension géopolitique continentale due à la transition de la domination mondiale qui passera entre 2019-2020 de l’Occident à l’Asie. Les occidentaux souhaitent garder une domination ou une mainmise  politique sur l’Afrique.

L’Union Européenne s’est félicitée de cette annonce du Président Nkurunziza de ne pas vouloir briguer un autre mandat en 2020, espérant que le nouveau président sera un homme avec leur vision [ https://www.burundi-forum.org/wp/wp-content/uploads/2018/06/eeas_-_declaration_du_porte-parole_sur_la_situation_au_burundi_-_2018-06-08.pdf ].

SOURCE : IKIRIHO, NAHIMANA P.

WP Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com