Les Africains satisfaits de l’afflux des investissements chinois – (Xinhua 27/03/14)

BEIJING – La majorité des Africains sont satisfaits des investissements chinois massifs sur le continent, a révélé une étude publiée récemment à Nairobi.

L’étude, menée par l’Institut d’éthique d’Afrique du Sud en collaboration avec Global Compact Network Kenya, qui est lié à la Kenya Association of Manufacturers (KAM), révèle que la majorité des Africains estiment que les entreprises chinoises sont fiables et ont contribué à la création d’emplois sur le continent, ainsi qu’au développement des pays africains.

L’étude, intitulée “La perception des Africains des entreprises chinoises en Afrique” et réalisée l’an dernier dans 15 pays africains, montre que la majorité des Africains se réjouissent de l’entrée en force de la Chine sur le continent.

L’étude vise à fournir une base factuelle pour le dialogue entre les gouvernements africains et les entreprises chinoises à propos de leur implication sur le continent africain.

INTENSIFICATION DES INVESTISSEMENTS CHINOIS EN AFRIQUE

La Chine, qui est la deuxième économie mondiale, a intensifié ses investissements en Afrique. Les investissements directs chinois en Afrique sont passés de 1,44 milliard de dollars américains à 2,52 milliards de dollars américains, et ont connu une croissance annuelle de 20,5% entre 2009 et 2012, précise le livre blanc sur la coopération économique et commerciale sino-africaine publié par le Bureau de l’information du Conseil des Affaires d’Etat de Chine.

A ce jour, 2.000 entreprises chinoises ont investi dans plus de 50 pays et régions d’Afrique, couvrant des secteurs comme l’agriculture traditionnelle, l’exploitation minière, la construction, le traitement des ressources, la fabrication industrielle, la finance, la logistique commerciale et l’immobilier.

Entre 2009 et 2012, les entreprises manufacturières chinoises, qui représentent un secteur clé pour les investissements, ont directement investi 1,33 milliard de dollars américains dans les pays africains, dont le Mali, l’Ethiopie et d’autres pays qui manquent de ressources.

En outre, les investissements chinois ont également aidé l’Afrique en ce qui concerne les soins médicaux, l’éducation et le secteur social, notamment la construction d’orphelinats et la réduction de la pauvreté.

Par ailleurs, la croissance de l’Afrique s’étant récemment accélérée, les entreprises africaines ont commencé à augmenter leurs investissements en Chine. Les investissements directs africains en Chine se ont avoisiné les 14,24 milliards de dollars américains fin 2012, ce qui représente une hausse de 44% par rapport à 2009.

UN FACTEUR DE CROISSANCE ET DE CREATION D’EMPLOIS

Les investissements chinois en Afrique contribuent non seulement à augmenter la croissance, mais favorisent également la création d’emplois, ont noté certains experts africains.

“Les entreprises chinoises implantées en Afrique jouent un rôle crucial dans le développement des compétences et la création d’emplois”, a affirmé un spécialiste sud-africain des relations internationales, Scott Firsing.

Dans une interview accordée à l’agence Xinhua, Scott Firsing a déclaré que l’implication des entreprises chinoises dans le développement durable, via la création d’emplois et le développement des compétences, est un élément important qui permet de tirer vers le haut le statut social et économique de l’Afrique.

“La forte croissance que continue d’enregistrer la Chine a été un atout de résilience pour les pays africains (…) La Chine devient un important partenaire de l’Afrique subsaharienne”, a fait remarquer Antoinette Sayeh, directrice du département Afrique du Fonds monétaire international (FMI).

La porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Hua Chunying, a récemment noté que la coopération économique entre la Chine et l’Afrique a contribué à plus de 20% de la croissance des pays africains au cours des treize dernières années.

“L’économie africaine a connu en ce début de siècle une progression annuelle de 5%, grâce à l’aide et aux investissements de la Chine”, a précisé Mme Hua.

La Chine s’est toujours efforcée d’augmenter les investissements dans les pays africains et de renforcer la coopération financière avec eux, afin d’améliorer la qualité et le niveau de la coopération sino-africaine.

L’AFRIQUE A BESOIN D’UN PARTENARIAT MUTUELLEMENT BENEFIQUE

“L’Afrique a besoin d’investissements, parce qu’elle a beaucoup souffert de son histoire et n’a pas bénéficié d’un mouvement d’investissements, comme l’Europe après la Seconde Guerre mondiale à travers le Plan Marshall”, a déclaré le président sénégalais Macky Sall.

Le plan lancé par le président chinois en faveur de l’Afrique est un modèle pour les autres partenaires du continent, selon le président sénégalais.

“L’Afrique est suffisamment mûre pour défendre ses intérêts dans le cadre de sa coopération avec la Chine”, a-t-il déclaré lors d’une interview avant son voyage en Chine en février 2014.

Le président a condamné les accusations portées à l’encontre de la Chine. “Je ne peux pas considérer qu’il y a une exploitation de nos ressources naturelles dans les relations entre la Chine et le Sénégal. Cela n’existe pas dans notre relation avec la Chine. L’essentiel est que la réalité de la coopération entre la Chine et l’Afrique soit mutuellement bénéfique. Il faut que chacun puisse en tirer profit. Je ne crois pas à une coopération à sens unique”, a-t-il souligné.

“Je crois que la Chine a pris conscience qu’elle a un rôle à jouer, surtout vis-à-vis de l’Afrique. Elle a montré des dispositions d’ouverture, de partenariat que je ne peux qu’apprécier positivement”, a conclu M. Sall.

DE NOUVEAU DOMAINES A EXPLORER POUR LES INVESTISSEMENTS CHINOIS

Avec l’augmentation des investissements chinois en Afrique, les entreprises chinoises cherchent à explorer de nouveaux domaines d’investissements potentiels.

Le vice-ministre chinois du Commerce, Li Jinzao, a souligné qu’avec le développement économique de l’Afrique et la bonne possibilité de coopération avec le gouvernement chinois, les secteurs des finances, de la technologie et de l’électricité en Afrique sont les nouveaux domaines qui ont attiré les investissements chinois ces derniers temps. Les secteurs de l’aéronautique et des services sont également à explorer.

 See more at: http://fr.africatime.com/burundi/articles/les-africains-satisfaits-de-lafflux-des-investissements-chinois#sthash.hInUIcgn.dpuf

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.