APA
Le taux de croissance économique a été de 4.8% en 2013 contre 4.2% en 2012, a déclaré jeudi le ministre des Finances Tabu Abdallah Manirakiza lors de la présentation des réalisations du ministère des Finances et de la Planification du développement.
Il a ajouté que malgré l’incendie du Marché central de Bujumbura, l’Office burundais des recettes a pu faire rentrer dans les caisses de l’Etat 560 milliards de FBU, soit un dépassement de plus de 34 milliards de FBU.

Le gouvernement a fait des efforts énormes pour maitriser les conséquences qu’allait engendrer l’incendie du marché central qui était considéré comme le grenier du pays.

Selon le ministre Manirakiza n’eut été des actions musclées dont la limitation de dépenses, l’inflation causée par la rareté de devises allait s’accentuer avec l’incendie du marché. Ainsi elle a été rabaissée à 7.9% alors qu’elle était de 18, 2% en 2012

S’agissant du financement du Budget national, l’OBR a pu collecter 560 milliards de FBU alors que les bailleurs de fonds ont octroyé 629, 4 milliards de FBU.

Au niveau de la promotion des investissements, le Burundi a fait plusieurs avancées ce qui lui a octroyé 17 places dans le classement Doing Business. Il a été classé 140-ème pays sur 189 pays dans la facilitation de faire des affaires.

Pour le ministre Manirakiza, c’est la troisième année consécutive que le Burundi figure parmi les dix meilleurs pays réformateurs au monde.

Copyright : © APA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.