source : Xinhua, 28-08-2014

Le taux de croissance du produit intérieur brut (PIB) du Burundi pourrait atteindre 4,7 cette année, contre 4,5% de l’an dernier, estime la Banque de la République du Burundi (BRB) dans son rapport de politique monétaire sur le deuxième trimestre, présenté mercredi.

En 2014, la croissance du Burundi sera tirée surtout par les secteurs secondaires (avec un taux de croissance de 5,6%) et tertiaire (6,2%) qui vont contrebalancer le ralentissement du secteur primaire, selon le rapport. Pour la croissance du secteur secondaire, elle est liée aux prévisions de bonnes performances des industries agro-alimentaires (3%) et manufacturières (14,5%). Le secteur tertiaire bénéficiera de la progression de l’ activité des postes et télécommunications (10%).

Le secteur primaire enregistrera de faibles performances (1,8%) suite à la chute de la production vivrière (-2,0%), partiellement contrebalancée par la progression de l’agriculture d’exportation ( 49,1%). Le rapport indique que l’agriculture d’exportation bénéficie de la bonne production de café vert de la campagne café 2014-2015, estimée à 21.584 contre 13.677 tonnes de la campagne précédente.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.