Présentation à Berlin du livre “Burundi : Une vie à la sauvette”
Société
@rib News, 31/03/2014

L’Ambassadeur Bizimana Edouard et Madame Véronique Barindogo ont le plaisir d’inviter le public à la présentation de leur livre intitulé “Burundi : Une vie à la sauvette, savoir porter sa croix“. La présentation de ce livre, à laquelle vous êtes cordialement invités, aura lieu Mercredi 09 Avril 2014 à 16H30 à Tiergarten Straße 15 – 10785 Berlin.

RSVP: Pour des raisons d’organisation, nous vous prions de bien vouloir nous faire parvenir votre confirmation jusqu’au 07 Avril 2014, à l’adresse info@burundi-embassy-berlin.de ou par téléphone au 030 234567-0

Résumé :

A travers Burundi : une vie à la sauvette, Véronique et Edouard touchent du doigt les terribles réalités de l’Histoire du Burundi. Le calvaire enduré par les personnages choisis comme protagonistes dans le livre, est aussi celui des milliers de Burundais. Beaucoup de victimes restent encore dans l’oubli et par ce livre, les auteurs veulent leur rendre leur humanité bafouée. S’il est vrai que la colonisation a contribué à la fracture identitaire et sociale de la société burundaise, il est d’autant vrai que la société burundaise était loin d’être un paradis avant l’arrivée du colonisateur. De plus, continuer à jeter le tort au colonisateur après plus de 50 ans d’indépendance, est une façon pour les Burundais de cacher leurs propres responsabilités dans les malheurs qui se sont abattus sur eux. Les erreurs du passé doivent servir de leçon pour bâtir une nation forte et prospère au lieu qu’elles continuent à emprisonner la conscience de tout un peuple.

Comment parler de ses blessures et de ses souffrances sans blesser ou faire souffrir les autres ? Comment rendre l’humanité aux milliers de victimes qui ont été animalisées par les bourreaux sans susciter la rancœur et sans être taxé de provocateur ou d’extrémiste ? La symbolique de la croix permet d’établir une certaine relation entre les souffrances endurées pendant les différentes crises au Burundi et la responsabilité d’élever un enfant surtout dans un contexte de guerre et d’exil permanent. La métaphore de la croix peut aussi être retrouvée à travers la longue agonie du Président Ndadaye après avoir été livré par son Chef d’Etat-major aux soldats enragés : voilà l’homme que vous cherchez, qui rappelle l’Ecce homo de Pilate. Le livre se termine sur des propositions pour prévenir d’autres conflits armés au Burundi.

Véronique BARINDOGO est Psychosociologue de formation. Elle a effectué des travaux de recherches sur les traumatismes de guerre tant dans le cadre académique que professionnel.

Dr. Edouard BIZIMANA est diplomate de formation. Il a été Premier Conseiller à l’Ambassade du Burundi à Washington puis Ambassadeur du Burundi en République Fédérale d’Allemagne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.