Source Xinhua

La Commission nationale permanente de lutte contre la prolifération des armes légères et de petit calibre (CNAP) du Burundi a procédé jeudi à Bujumbura au lancement officiel de l’Observatoire de la violence armée au Burundi.

Selon M. Laurent Wakana, vice-président de la CNAP, cet observatoire est un organe de collecte, de traitement et de diffusion de l’information en matière de violence armée.

Cet organe logé à la CNAP a pour mission d’éclairer les politiques pour planifier les activités en vue de réduire les incidents armés et favoriser le développement socio-économique du pays, a-t-il explicité.

La mise en place de cet observatoire vient concrétiser les engagements pris par le Burundi à l’échelle national, régional, et international qui obligent les Etats à faire le monitoring de la violence armée, en vue de réduire leur incidence et l’impact sur le développement du pays, a-t-il fait remarquer.

Depuis la 1ère campagne de désarmement des civils en 2009, les violences armées au Burundi ont diminué de 38%, a-t-il rappelé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.