BUJUMBURA (Xinhua) — L’Institut Confucius de l’Université du Burundi (ICUB) a organisé dimanche soir à Bujumbura un concours final de la langue chinoise dans le cadre de la 13ème compétition internationale de la langue chinoise dénommée “Pont vers le chinois 2014” prévue en juillet prochain dans la province chinoise du Hunan.

Dans le concours de la sélection d’un étudiant qui représentera le Burundi dans le cadre du 13ème “Pont vers le chinois”, l’étudiant burundais Pacifique Rugezamyampi s’est classé en première place avec près de 80% des points devant cinq autres compatriotes concourants, a proclamé M. Gaston Hakiza, recteur de l’Université du Burundi (UB).

L’ambassadeur de Chine au Burundi, Yu Xuzhong, qui faisait partie du jury de délibération, a salué au nom de la diaspora chinoise au Burundi, les efforts déployés par l’ICUB pour avoir organisé pour la toute première fois au Burundi ce genre de compétition.

Cette année, des concours éliminatoires sont organisés sous le thème de “Mon rêve chinois” dans tous les pays où les Instituts Confucius se sont installés, a fait savoir le diplomate chinois.

L’ambassadeur chinois a fait remarquer que grâce aux efforts conjoints sino-burundais, l’ICUB, qui s’est installé au Burundi depuis deux ans, s’est développé rapidement comme un jeune enfant robuste depuis mai 2012.

En 2013, a-t-il précisé, l’ICUB a créé 19 classes de la langue chinoise au sein de l’UB et 5 écoles secondaires dans la Mairie de Bujumbura, à savoir Lycée du Saint-Esprit, Lycée Scherpers, Lycée SOS, l’Ecole Internationale de Bujumbura et l’Ecole Indépendante où plus de 540 élèves se sont inscrits aux cours de chinois.

“Le Pont vers le chinois est juste un pont qui relie les cultures sino-burundaises. Je suis ravi de constater que de plus en plus de jeunes burundais ont l’intérêt, voire la passion d’apprendre la langue et la culture chinoises, l’organisation de ce concours aura contribué à stimuler davantage l’enthousiasme des études de la langue chinoise”, a noté M. Yu.

De son côté, le recteur de l’UB, M. Gaston Hakiza, a déclaré que l’ICUB doit ses performances aujourd’hui grâce aux efforts conjugués dont ceux de la Chine à travers notamment son ambassadeur au Burundi, M.Yu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.