Que faire des comparaisons de mauvais goût faites par Mr Rufyikiri avec beaucoup de fierté et d’arrogance. Suite à cette sortie médiatique et incendiaire, nous attendons encore de la vigoureuse société civile une prise de position des plus indignées, peut-être qu’elle ne verra pas le jour, histoire de convergence programmatique entre cette dernière et le premier cité. Seule une lettre à la délégation du Conseil de Sécurité des Nations Unies nous annonce le même contenu mais différemment, des violences à venir !

C’est trop flagrant ! où se trouve la soi-disant vigilance de la fameuse société civile, désireuse de veiller aux droits de l’homme et à la concorde nationale, prompte à sauter sur tout cas de déclaration, en tant soit peu, maladroite du gouvernement ? Où se cache Nshimirimana Vital ? Où est parti Nininahazwe Pacifique homme fort de la société civile capable de faire adopter deux résolutions au Parlement Européen sur des bases douteuses, en moins de six mois contre sa mère patrie ? Qu’attendent les membres actifs de FORSC, de FOCODE, d’APRODH gardiens des droits de l’homme au Burundi, pour s’indigner face aux déclarations abjectes de Mr Rufyikiri ? Et Mr Ngendakumana Léonce Président de l’ADC-Ikibiri, est-il d’accord avec ça ? Va-t-il nous annoncer une prise de position contre cette macabre comparaison du héros national avec l’ancien dictateur du voisin du nord et son porte-parole en Europe qui fait feu sur tout ce qui bouge du moment que ça produit une attaque directe au pouvoir en place, va-t-il nous concocter une lettre ouverte contre Mr Rufyikiri ? Ou est-il au même diapason que sa pensée ?

Oooh qu’il est loin le temps béni des villes mortes. Que de souvenirs encore vivants des mouvements de jeunesse « Sans échec » et sans défaite » (sic). Et dire qu’il y en a pleins qui languissent ces moments sublimes vécus tous exaltants.
Questions : est-ce la nostalgie de tout cela qui a motivé la sortie de Mr Rufyikiri ? Espère-t-il pouvoir recréer les conditions de 1994 à 1997 ? A-t-il un stock de pneus à brûler ? Croit-il pouvoir récidiver son coup ?

Une chose est certaine, sa sortie médiatique nous indique qu’il y a anguille sous roche, son message était trop bien codé et ça nous prendra beaucoup de temps pour le décoder, osons croire aussi que nous y arriverons avant qu’il ne soit trop tard.
Qu’omet de dire son annonce à la candidature aux élections présidentielles ? Où a-t-il trouver les moyens pour sa campagne électorale alors que les Partis politiques d’opposition pleurent pour en avoir? Qui sont derrière lui ? Quoi, la fameuse société civile c’est vrai qu’elle a un fameux pactole avec tous ces occidentaux qui ne jurent que par elle? Comment, qui ne dit mot consent ? Pacifique n’aurait-il pas déclaré à une tribune que « comme l’opposition politique a joué les absents, la société civile a pris sa place ».

Attendons la suite, elle viendra d’elle-même.
Mbonihankuye Polycarpe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.