Bujumbura, le 19 sept (DWG) : Le Gouvernement fournit des efforts pour résoudre le problème lié à l’électricité. Monsieur Melchior SIMBARUHIJE, le Porte-Parole de la 2ème Vice-Président de la République, l’a confirmé au cours de l’émission publique de ce vendredi 19 sept à Gitega. Selon ce cadre, le CSLP II prévoit de nombreux projets visant à accroître l’offre en électicité. A cet effet, Simbaruhije cite notamment le barrage de Mpanda qui pourra produire à lui seul 10MW, Kaburantwa, Murembwe, Kagunuzi, Rusumo, Ruzizi, Ruzibazi pour se limiter là. Le Gouvernement a aussi réhabilité les barrages de Kayongozi, Nyamyotsi, Gikonke, Nyemanga, Ruvyironza, Ndurumu, Mugere et par conséquent la capacité en MW s’est accrue.

Il a fait mention de la signature de convention entre la société qui va investir en énergie solaire dont les constructions sont prévues en provinces de Bubanza et Gitega. Une vingtaine de MW vont s’ajouter pour contribuer au bien être des utilisateurs. Autres choses selon la source, le Gouvernement ne cesse de fournir des fonds pour appuyer les groupes qui sont aujourd’hui en train de fournir de l’énergie. SIMBARUHIJE a souligné qu’il y a eu l’augmentation des utilisateurs en passant de 5 à environ 12 %. Le projet de Son Excellence le Président de la République pour éclairer les villages en énergie solaire. Il interpelle les entrepreneurs privés de porter leur pierre à l’édifice.

Le Porte-parole du ministère ayant l’énergie dans ses attributions s’est exprimé sur le fait que le calendrier sur le programme de délestage n’a jusqu’à présent été rendu public. Les raisons sont entre autres la réduction en Watts du courant en provenance de la RDC et celle occasionnée par les groupes électrogènes installés à Bujumbura. Une autre raison serait liée à la sécurité de la population dans les centres urbains, car l’annonce du calendrier faciliterait les malfaiteurs de commettre des forfaits suite à l’obscurité dans un quartier X.

Bientôt le marché de Cotebu sera ouvert

SIMBARUHIJE a fourni de réponse sur les places qui seraient disponible au nouveau marché sis à Ngagara (Ex-Cotebu) vu le nombre des anciens propriétaires des places à l’ancien marché central de Bujumbura. Selon lui, le processus d’identification de parcelle se poursuit. Ce lundi ou mardi sept, une fois qu’il n’y ait pas de contre temps, a-t-il martelé, les journalistes seront invités à être témoin de l’affichage de listes. “Après trois jours le recours, on procédera à l’attribution définitive”, a-t-il conclu.