Secrétaire général du COMESA, Sindiso contre Burundi- Partie 2

Par Azania Post Reporter, Dar es-Salaam

En tant qu’Africains de l’Est et grâce à Internet, nous cherchons de plus en plus à savoir ce qui se passe à côté. Tout a commencé dimanche dernier lorsque Azania Post a publié le premier article de cette histoire palpitante intitulée Agenda caché derrière le 20ème Sommet du COMESA, nous ne savions pas que l’histoire deviendrait l’une de nos pièces les plus lues depuis des lustres.

COMESA et @ sindisongwenya2 sont actuellement les tags les plus utilisés dans les tweets au niveau régional. Nous nous sommes demandés quelle pouvait être la raison de cet intérêt soudain pour notre premier article? Cela a provoqué un débat houleux au sein de la communauté Internet burundaise alors que le gouvernement pro-burundais continue de se développer sur ce sujet.

 

Permettez-nous de rappeler à nos lecteurs que c’était lors du Sommet du COMESA 2013 qui s’est tenu à Kinshasa, en RDC, lorsque le Burundi a été choisi pour accueillir le Sommet 2017 du COMESA. Lors du Sommet du COMESA 2014 en Ethiopie en 2015, il a été rappelé que le Burundi accueillerait le Sommet de 2017. Enfin en octobre 2016 lors du dernier Sommet du COMESA qui s’est tenu à Madagascar, il a été reconfirmé à l’ensemble du Sommet du COMESA 2017 qui se tiendra au Burundi.

Le 21 mai 2018, le Secrétariat du COMESA a finalement écrit officiellement à la République du Burundi les informant une fois de plus que le 20ème Sommet du COMESA qui devait avoir lieu au Burundi a été déplacé à Lusaka, en Zambie à une date ultérieure en juillet 2018 et pour citation: ‘Circonstances inattendues’.

Nous avons essayé à plusieurs reprises de téléphoner au secrétaire général du COMESA, Sindiso Ngwenya, mais il n’a jamais répondu à nos appels. Nous voulions savoir ce qu’il entendait par ‘circonstances inattendues’.

Une nouvelle et inattendue torsion dans les plans de Sindiso

Après plusieurs tentatives pour trouver quelqu’un prêt à nous donner les vrais motifs, nous avons finalement réussi à parler à une source à Lusaka, mais cela a demandé que son identité reste cachée.

Il semble maintenant que le gouvernement de la Zambie ait refusé d’accueillir le 20e sommet du COMESA à moins qu’il ne reçoive un document écrit et signé du bureau de l’Autorité du COMESA qui considère Madagascar comme président, le Burundi comme vice-président et l’Ethiopie comme rapporteur.

Pourtant, de notre source, le SG du SESO Sindiso Ngwenya du COMESA pourrait maintenant s’envoler pour le deuxième tour des voyages financés personnellement aux États membres restants du COMESA essayant de les convaincre de le soutenir dans sa tentative de détourner le 20ème Sommet du COMESA du Burundi.

C’est maintenant un match nul à la mi-temps, alors que nous attendons avec impatience le coup de sifflet de cette pause à plein temps.

Traduit de l’anglais

 

Dar es Salaam, Tanzania

Azania Post

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.