PROVINCE DE GITEGA – Echange de vœux du nouvel an 2018 des FDS avec le couple présidentiel
photo : ppbdi.com
photo : ppbdi.com

Le président Nkurunziza a félicité les forces de défense et de sécurité pour le retour de la paix et de la sécurité

Les forces de défense et de sécurité (FDS) ainsi que le département de la Documentation ont échangé, le vendredi 22 décembre 2017, les vœux de nouvel an avec le couple présidentiel. Les cérémonies se sont déroulées au camp militaire de la Base aérienne en commune et province de Gitega. Le président de la République, Pierre Nkurunziza, a félicité les deux corps qui ont travaillé jour et nuit pour que notre pays retrouve la paix et la sécurité.

Parmi les invités, il y avait les attachés militaires de la Belgique, des Etats-unis d’Amérique et de l’Afrique du sud. L’ombudsman du Burundi, Edouard Nduwimana, le Premier vice-président de la République, Gaston Sindimwo, ont également pris part aux cérémonies.Dans leurs discours de circonstance, le ministre de la Défense nationale et des anciens combattants, Emmanuel Ntahomvukiye, et celui de la Sécurité publique, Alain Guillaume Bunyoni, ont d’abord souhaité les meilleurs vœux au couple présidentiel et à tous les corps de défense et de sécurité, leur souhaitant pour l’année 2018 les voeux de paix, de prospérité, de bonne santé et pleine des bénédictions.Ils ont ensuite présenté le bilan de leurs réalisations pour l’exercice 2017, où il se fait remarquer que la paix et la sécurité ont été récourées dans le pays. L’on se souviendra que l’appréciation des réalisations des ministères faite par le chef de l’Etat, le ministère de la Sécurité publique avait pris la première place et le ministère de la Défense nationale et des anciens combattants avait occupé la 4e position. Les deux ministres ont alors présenté leurs projets pour l’exercice 2018.De son côté, le président de la République et Commandant suprême des forces de défense et de sécurité, Pierre Nkurunziza, a salué le travail réalisé par les corps de défense et de sécurité, qui fait qu’aujourd’hui, notre pays est en paix et en sécurité. Aujourd’hui, les Burundais et les étrangers vivant dans notre pays, a-t-il poursuivi, vaquent paisiblement à leur travail et tout cela grâce à la vigilance de nos forces de l’ordre et de sécurité.

La fin de l’année, a souligné le président Nkurunziza, est la période de faire le bilan pour voir ce qu’on n’a pas bien fait afin de corriger et de mettre en place des projets pour l’année qui suivante. Il a souhaité aux forces de défense et de sécurité, l’année 2018 de paix et de développement dans leurs ménages, une année de lait et du miel, de bonne santé et de beaucoup de bénédictions qui viennent du Seigneur. Le président Nkurunziza a saisi cette opportunité pour, une fois encore, remercier les forces de l’ordre et de sécurité qui, le jour comme la nuit, n’ont ménagé aucun effort pour que notre pays retrouve la paix et pour décourager les malfaiteurs qui ne rêvent que de plonger le Burundi dans le chaos.Il a, en outre, remercié les forces de défense et de sécurité pour l’honneur qu’ils ont rendu au Burundi en accomplissant avec professionnalisme et discipline leurs missions à l’étranger et à l’intérieur du pays. Les notes que les deux ministères ont reçues cette année, a souligné le chef de l’Etat, sont satisfaisantes (96,24%). Le ministère de la Sécurité publique a pris la première place et le ministère de la Défense et des anciens combattants (MDNAC) a occupé la 4e position. Il leur a promis de chercher des solutions aux problèmes qu’ils ont rencontréss au cours de cette année.Selon Pierre Nkurunziza, l’avenir de notre pays est meilleur, mais il suffit à tout un chacun de protéger la paix et la sécurité. L’année prochaine, toutes les mesures seront prises pour que la paix et la sécurité soient totales. Il les a remerciés pour la protection de l’environnement en plantant les arbres dans le cadre des travaux de développement communautaire en habillant les montagnes même si cela ne fait pas partie de leur travail au quotidien.Il les a félicités pour leur courage jusqu’au point où certains militaires et policiers ont perdu leur vie dans des missions à l’extérieur tout comme à l’intérieur du pays.

Les forces et  de défense, de sécurité et la documentation doivent rester unies et indivisibles

Le premier conseil que le chef de l’Etat a donné aux corps de défense, de sécurité et au département de la Documentation est de rester unis et indivisibles car l’union a constitué en grande partie la force de nos ancêtres. La discipline doit rester la base de leurs institutions.Parmi les autres conseils prodigués, le chef de l’Etat leur a demandé notamment d’assurer la défense et la sécurité de toutes les personnes, Burundais et étrangers, sans exception ; ne pas écouter tous ceux qui veulent les conduire dans de mauvais chemins ; le respect mutuel, la lutte contre les malversations et la corruption ; avoir l’esprit patriotique dans les parole et comme dans les actes ;  le renforcement de la sécurité dans les endroits stratégiques ; se joindre aux autres Burundais dans les travaux de développement de notre pays ; laisser un bon témoignage ; rester vigilant car la paix et la sécurité qui règnent au Burundi ne font pas la joie de tous ; marcher selon l’exemple de nos ancêtres.

Kazadi Mwilambwe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.