innocent-bano.jpgDROIT DE REPONSE :
Les accusations d’un certain KABURUNDI relèvent d’un montage pur et simple .

Ces derniers temps, depuis que j’ai publiquement affirmé , apporté et continue d’apporter mon plein soutien à la candidature et au mandat de S .E Pierre Nkurunziza, actuel Président de La République du Burundi, des individus malintentionnés ne cessent de se livrer sur la toile à des exercices de diabolisation et de diffamation à mon égard. Chaque fois, ils essaient de m’associer à une telle personne ou à une telle activité pour tenter d’attirer l’attention de l’opinion. C’est dans ce sens et avec étonnement que, pour la énième fois, je viens de lire un article écrit par un certain KABURUNDI et publié sur les site internet bujumbura.be et burundi24, et où mon nom a été mentionné, et surtout accusé d’être complice d’ « une certaine affaire de détournement de fonds ».
Je pense que l’auteur de cet article s’est sciemment trompé de cible car son montage grossier ne tient et ne tiendra point, de tant plus qu’il dégage en soi beaucoup d’amalgames et d’incohérences. M’associer à une telle personne ou telle activité dont j’ignore les tenants et les aboutissants relève d’une manipulation pure et simple. Sans pour autant apporter une quelconque justification à ces accusations , j’aimerais informer Mr KABARUNDI que je ne suis ni de près ni de loin associé aux activités du journal dont il fait allusion et que si, par ailleurs, tel était le cas, j’en assumerais la pleine responsabilité.
Ainsi, si l’objectif du nommé KABURUNDI et ses complices est de distraire l’opinion et de me déstabiliser suite à mes convictions politiques, qu’ils soient enfin rassurés: je n’y faillirai point, et ce quels que soient les montages et les menaces qu’ils peuvent fabriquer et s’imaginer. Mon choix politique demeure irréversible et ce quel que soit le prix. Que mes détracteurs ne trouvent de place que dans la résignation et le ridicule. Je reste serein avec moi-même ; et comme tous ces millions de burundais épris de paix, de démocratie, de justice et de développement au Burundi, je ne céderai jamais à de tels chantages médiatiques et publiques pour renoncer à mon combat pour la défense de ces valeurs.

Innocent BANO

Un ambassadeur burundais arrêté pour mœurs aux USA burundi24 / Il y a 4 heures Le Burundi connait une mésaventure planétaire à cause de la mauvaise gouvernance depuis ces dix dernières années. A cela s’ajoute le comportement voyou et irresponsable de certains de ses cadres à l’étranger. A ce train de malheurs vient s’ajouter des aventures pas très catholiques de l’ambassadeur du Burundi au siège des nations unies. Il y a une semaine, la police américaine a procédé à une arrestation dans un quartier connu pour abriter les « escorts girls » pour non payement d’une prostituée dans un hôtel. A la surprise de la femme de joie et des policiers, l’identité de cette personne a révélé qu’il s’agit d’un diplomate burundais et en occurrence l’ambassadeur SHINGIRO Albert. L’ambassadeur a été conduit au poste pour vérification et a été libéré, dans la discrétion la plus totale, après quelques heures non sans que son chauffeur ne vienne payer l’addition. Pour les proches de cet ambassadeur, ce n’est pas la première que cela arrive. Même au Burundi il avait cette manie. C’est pour cette raison que sa femme avait tout fait pour qu’ils partent travailler à l’étranger pour calmer sa libido à l’égard des petites filles. Nous apprenons aussi qu’il ferait l’objet d’une enquête interne au CNDD-FDD pour détournement de fonds dans la caisse qui devait alimenter la campagne du président NKURUNZIZA. Cette enquête est diligentée par le terrible NYAMITWE Willy en personne et son acolyte de Bruxelles NDUWAMUNGU Jean Marie. Les complices de l’ambassadeur SHINGIRO Albert dans ce détournement de quelques milliers d’euros sont: BANO Innocent, KABUTO Daniel et NGENDAKUMANA Hassan, tous rédacteurs du blog « Révélation News » sur facebook. Si la première dame veut savoir si son mari est fidèle ou pas qu’elle suive ce dossier de mœurs de très près, elle découvrira la vérité. Sieur SHINGIRO est un ami personnel de son mari et complice dans ce genre de pratiques depuis des années. C’est de notoriété publique à Bujumbura. Une affaire à suivre KABURUNDI Jean Jacques

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.