Le peuple burundais s’est exprimé librement, de façon démocratique. Nous ne voyons pas pourquoi l’Union européenne, ou toute autre organisation internationale, ou toute autre pays, voudraient poursuivre ces mesures punitives.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.