Le sénat Burundais analyse de deux projets de loi et d’un projet de construction de la RN 3

Le premier projet de loi est en rapport avec l’accord cadre pour l’adhésion de la république du Burundi à l’Alliance solaire internationale alors que le deuxième porte sur l’accord de prêt conclu entre la république du Burundi et la Banque arabe pour le développement économique en Afrique relatif au projet de construction de la route nationale No3 (RN3)   Bujumbura – Nyanza-lac : tronçon Rumonge- Nyanza-lac. Le premier accord cadre comprend 14 articles alors que le second accord contient 7 articles et 4 annexes.   

Deux  projets de loi et un projet de construction de la R N 3  ont été adoptés à l’unanimité par le Sénat burundais le mardi 15 janvier 2019. Il s’agit du projet de loi portant ratification par la république du Burundi de l’accord cadre pour l’adhésion de la république du Burundi à l’Alliance solaire internationale, du projet de loi portant ratification par la république du Burundi de l’accord de prêt du 26 novembre 2018 entre la république du Burundi et la Banque arabe pour le développement économique en Afrique relatif au projet de construction de la R N 3  Bujumbura – Nyanza-lac : tronçon Rumonge- Nyanza-lac.Bien avant leurs adoptions par les sénateurs, le ministre de l’Hydraulique, de l’energie et des mines, Côme Manirakiza ainsi que celui des Transports, des travaux publics, équipement et aménagement du territoire, Jean Bosco Ntunzwenimana avaient présenté des exposés de motifs.

Accord cadre pour l’adhésion du Burundi à l’Alliance solaire internationale

Il y a lieu de remarquer que le Burundi a un relief très accidenté et, de par sa situation géographique et sa topographie, dispose d’un excellent gisement solaire. L’ensoleillement moyen reçu annuellement est proche de 2 000 KWh/m2. Cependant, ce type de relief impose à la population un mode d’habitat dispersé qui ne facilite pas l’approvisionnement en électricité par réseau interconnecté moyenne tension et basse tension. Par ailleurs, faute de production d’énergie électrique en quantité suffisante par l’hydroélectricité, toutes les infrastructures ne sont pas connectées au réseau interconnecté. L’adhésion du Burundi à l’Alliance solaire internationale apportera une solution durable au problème sus-évoqué, car elle permettra le développement de l’électrification des zones rurales difficilement accessibles par le réseau interconnecté, grâce à l’alimentation par système solaire photovoltaïque mieux adapté pour ce système d’habitat.

Accord sur le projet de construction de la R N 3

A propos du projet de réhabilitation de la route nationale n° 3 Bujumbura- Nyanza-lac, tronçon Rumonge- Nyanza-lac de 52 km, il rentre dans la droite ligne de la politique du gouvernement du Burundi d’une part, et de la Communauté est-africaine d’autre part, en matière de développement du secteur des transports. Cette politique consiste en la remise en état, la modernisation et l’entretien du réseau routier, particulièrement les corridors à vocation régionale. La stratégie du gouvernement vise, à cet effet, le désenclavement régional et national du pays en donnant la priorité en particulier aux corridors Nord, Central et Sud avec l’objectif  ultime de relier les différents ports des pays voisins. 

MASTA SHABANI 

Publications de Presse Burundaise

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.