Le CICR salue le courage de ceux qui sont au front contre le Covid-19

Au moment où le monde entier fait face au Covid-19, le mouvement de la Croix Rouge et du Croissant-Rouge s’est joint vendredi 8 mai 2020 au reste du monde pour saluer le courage et le don de soi dont font preuve ses hommes et ses femmes parfois au péril de leur vie. C’était à l’occasion de la célébration de la journée mondiale du mouvement de la Croix Rouge et du Croissant Rouge.

Selon le chef de délégation du CICR au Burundi Philippe Beauverd, ce mouvement a choisi de mettre en avant le personnel, les volontaires et toutes les personnes qui sont au front dans les actions de prévention et de réponse à ce fléau.

A cette occasion, plusieurs questions on été soulevées notamment celle de la qualité de l’eau que consomme la population et l’apport de la Croix Rouge et du Croissant Rouge aux sinistrés de la commune Mutimbuzi en province de Bujumbura.

En réponse à cette préoccupation, le secrétaire général de la Croix Rouge du Burundi Anselme Katiyunguruza a indiqué que la technologie est assez avancée aujourd’hui et que la Croix Rouge a des techniques qui permettent de transformer facilement l’eau insalubre en eau potable. Selon Toujours Anselme Katiyunguruza, les statistiques montrent que les fortes précipitations qui dépassent la moyenne depuis un bon bout de temps ont fait des destructions importantes en termes d’abris dans certaines provinces du pays.

Il a fait savoir que grâce à l’appui qu’apporte l’ensemble du mouvement de la Croix Rouge et du Croissant Rouge et que grâce à son encrage communautaire, la Croix Rouge du Burundi parvient, grâces à ses volontaires qui sont dans tout le pays, à formuler des réponses assez rapides face à ces inondations.

Répondant à la question du rôle de la Croix Rouge et du Croissant Rouge en cette période électorale, Anselme Katiyunguruza a indiqué que la Croix Rouge du Burundi prévoit des activités de sensibilisation à la cohabitation pacifique. “Nous allons mener des activités de promotion de la culture de paix, pour amener les gens à comprendre que la période des élections est certes importante pour la vie du pays mais qu’elle ne devrait pas les détourner de leurs valeurs humaines c’est-à-dire la cohabitation pacifique et l’entraide sociale”, a-t-il insisté.

Le Secrétaire Général de la Croix Rouge du Burundi a expliqué que cet organisme est à pied d’œuvre avec différentes radios communautaires, pour lancer des messages de paix pour la cohabitation pacifique et espère que ces messages seront suivis.

Pour terminer, la Croix Rouge du Burundi a saisi cette occasion pour lancer un appel vibrant aux autorités burundaises d’instaurer une loi protégeant l’emblème de la Croix Rouge du Burundi. Cette loi permettrait aux seules instances habilitées de l’utiliser et d’éviter la confusions en situation d’urgence.

Par NYANDWI Dieudonné