ISTEEBU : défis liés à l’amélioration de la qualité des statistiques

Source: Kurubone Alfred RTNB.BI

L’Institut des Statistiques et des Etudes Economiques du Burundi (ISTEEBU) a célèbré lundi 19 novembre 2018, le 7ème mois de la statique au Burundi et de la 26ème journée africain des statiques sous le thème “des statiques officielles de haute qualité pour impulser la mise en œuvre du Plan National du Développement du Burundi et de ses stratégies sectorielles”.

Le Directeur Général de l’ISTEEBU, Ndayishimiye Nicolas a annoncé que le secteur des statistiques au Burundi enregistre des défis dus à l’amélioration de la qualité des statistiques, des défis de l’exhaustivité du domaine de la publication et la disponibilité des données statistiques et des défis des statistiques de l’environnement sur le genre et sur l’emploi.

Nicolas Ndayishimiye a fait savoir que pour produire des statiques fiables, cet institut envisage de renforcer les capacités humaines. Il a précisé que le Gouvernement du Burundi a mis en place la loi portant organisation du système statistique du Burundi, la loi de 2007. A travers ces textes d’application, les retombées n’ont cessé de se faire enregistrer.

Le Directeur Général de l’ISTEEBU a indiqué que cet institut a amélioré en quantité et en qualité la disponibilité des informations statistiques. Il a cité l’exemple des comptes nationaux qui donnent des indicateurs macro économiques sur la croissance en termes de produits intérieurs bruts, sur les entreprises et la conjoncture économique.

Selon le Directeur Général de l’ISTEEBU, même si cet institut a fait des avancées,  des défis persistent. L’un de ces défis est lié à l’amélioration à la qualité des statistiques produites dans certains domaines. D’autres défis sont liés à l’exhaustivité des domaines que l’institut couvre, dans la disponibilité et la publication des données statistiques.

Il a également souligné que l’ISTEEBU connait aussi des défis liés aux statistiques de l’environnement du changement climatique, des problèmes liés à la disponibilité des données sur le genre, d’autres liés à la disponibilité des données sur l’emploi et le chômage ainsi que d’autres domaines qui méritent d’être améliorés.

Nicolas Ndayishimiye a aussi souligné que pour produire des statistiques fiables qui vont aider dans le développement du pays, l’ISTEBU va toujours arrêter des stratégies qui vont aider à faire face aux défis actuels, notamment le renforcement des capacités humaines.

Selon le Directeur Général de l’ISTEEBU, cet institut va aussi mener d’autres actions en rapport avec l’utilisation de nouvelles technologies d’information dans la collecte des données.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.