Conférence de presse du CNL : De nombreux militants quittent RWASA  / Burundi

BUJUMBURA,  23/04/ 2020 – M. MANIRAMBONA Thérence, Porte parole du Congrès National pour la Liberté (CNL), a organisé une conférence de presse.
Elle avait pour objectif de donner une explication sur le phénomène étrange observé ces derniers jours autour du CNL…
M. MANIRAMBONA Thérence dit observer une intolérance politique. Ou un harcèlement des membres CNL qui s’observent à la veille des élections de 2020. Pour lui , il y a un phénomène nouveau de chasse et de traque visant essentiellement les candidats CNL aux élections à différents niveaux. Ainsi que les mandataires CNL aux différents bureaux de vote, aux Commission Electorale Communale Indépendante ( CECI ) et Commission Electorale Provinciale Indépendante ( CEPI ).
M. MANIRAMBONA a demandé aux militants CNL de ne pas perdre espoir … Et de poursuivre leur combat politique dans la sérénité, le courage et l’abnégation; de ne pas céder à la panique et à la provocation et de braver la peur.
Pour terminer, M. MANIRAMBONA a appelé l’état à tout mettre en œuvre pour garantir une compétition démocratique, apaisée, transparente et équitable.

Mais que se passe t’il réellement au CNL ?

Le CNL perd ces deniers jours de nombreux militants. En cause, un scandale. Originaire de NGOZI, un ancien ami et militant proche de l’Hon. RWASA Agathon, Président du CNL, a fait une révélation désastreuse en pleine période préélectorale.
Voici la vidéo et les propos de l’ami en question de l’Hon. RWASA : [ https://www.youtube.com/watch?v=2rep3625hHw ]

Cet ancien compagnon de l’Hon. RWASA Agathon, Président du CNL au Burundi, l’ a accusé d’avoir été impliqué au premier plan dans le Coup d’Etat militaire raté de 2015 au Burundi. Il a expliqué comment et en donnant des détails surprenants.
Par exemple, en 2015, lui était chez l’ “Honorable” RWASA quand ce dernier recevait les ambassadeurs de FRANCE, de BELGIQUE ( Puissances Coloniales et/ou anciennement Esclavagistes ), les acteurs de la société civile M. NSHIMIRIMANA Vital ( FORSC ) et M. NININAHAZWE Pacifique ( FOCODE )… Soit le groupe des PUTSCHISTES DE 2015 ! Des acteurs clés de la tentative de reversement du pouvoir démocratique burundais en 2015.
Ce témoignage a interpellé plus d’un au Burundi et dans la diaspora. Car il pose la question suivante : Comment est ce que quelqu’un, qui n’est pas un patriote, peut il prétendre à vouloir devenir Président du Burundi ?
La moralité de l'”Honorable” RWASA est mise en cause au premier plan. De plus, à cause de ce témoignage, beaucoup de mauvais souvenirs sont réapparus ces derniers jours dans l’entourage de l'”Hon”. RWASA. Des témoignages recueillis parmi de nombreux anciens compagnons de lutte montrant que ce monsieur est un “Homme” sanguinaire. Pendant la lutte, il a tué plusieurs de ses compagnons sans complaisance, et en ne donnant aucun explication. Selon eux, M. RWASA Agathon est un “tueur né”.
A cela, on peut ajouter son alliance ces dernières années avec l’ancien Dictateur Burundais , BUYOYA Pierre, recherché par la Justice burundaise, frappé par un mandat INTERPOL … M. BUYOYA Pierre n’a plus remis les pieds au Burundi depuis mai 2015.

Voilà la véritable raison de la conférence de presse de M. MANIRAMBONA Thérence ! Le bateau CNL se vide …
A quelques jours du début de la campagne électorale 2020, c’est un véritable coup dur pour le CNL … Quant à l’Hon. RWASA, lui, il essaie de se concentrer et se préparer aux Présidentielles 2020, comme si de rien n’était.

Un dossier judiciaire existe sur l’affaire du Coup d’Etat de mai 2015… Mais, en plus,dans la Tradition des Barundi, pour le bien de tous les Barundi, il est interdit  de laisser le pouvoir d’ “INGOMA Y’UBURUNDI”  à quelqu’un qui n’est pas “HARMONIEUX”.   POUR LIRE PLUS

Les dernières nouvelles de chez moi à BUJUMBURA : http://burundi-agnews.org/bujumbura-mairie

SOURCES : BURUNDI-AGNEWS.ORG , NAHIMANA P.  | Photo : LA NOVA