Le Burundais partage les douleurs avec la Belgique

Après la disparition de l’ancien Premier ministre belge, Jean-Luc Dehaene, survenue le 16 mai 2014, le premier vice-président de la République du Burundi, Prosper Bazombanza, a apposé sa signature dans le livre de condoléances, le vendredi 23 mai 201, à l’ambassade de la Belgique au Burundi. C’était pour montrer au peuple belge que le peuple burundais partage les mêmes douleurs.

Après cette signature, le Premier vice-président de la République a indiqué à la presse que le gouvernement burundais est trop ému par la disparition de cet ancien premier ministre belge.

C’est en ce titre qu’il était venu pour signer dans le livre de condoléances. Il a ainsi encouragé la Belgique à rester sereine et à garder, malgré tout, ses bonnes relations avec le Burundi. « Nous partageons entièrement cette douleur et nous restons aux côtés du peuple frère belge ».

Quant à la biographie de Jean-Luc Dehaene, le document reçu auprès de l’ambassade de la Belgique au Burundi indique qu’il est né à Montpellier en France, le 7 août 1940. Il a respectivement obtenu une licence en droit et en sciences économiques aux Universités de Namur et de Louvain. Après ses études, il a travaillé notamment pour le service d’étude de l’A C W (Mouvement ouvrier chrétien flamand).

Selon le même document, c’est en 1967 qu’il a entamé sa carrière politique et à partir de 1971, il a exercé successivement les fonctions de collaborateur et de conseiller auprès de divers cabinets ministériels. Il fut ensuite le chef de cabinet de différents ministres. Ainsi, en 1981, il accéda à son premier poste de ministre et de 1981 à 1988, il était ministre des Affaires sociales et des réformes institutionnelles. De 1988 à 1992, il fut également le vice-Premier ministre et ministre des communications et des réformes institutionnelles. Devenu Premier ministre, il dirigea deux gouvernements, de 1992 à 1995 et de 1995 à 1999.

Ainsi, il est considéré comme l’architecte de la réforme de l’Etat. Il a aussi fait entrer la Belgique dans la zone euro et œuvré à l’assainissement des finances publiques. Le 2 Février 2000, il a reçu le titre de docteur honoris causa à la Katholieke Universiteit Leuven, titre qu’il s’était déjà vu décerner en 1994.

Astère Nduwamungu,

Lundi, 26 Mai 2014 11:31 , http://www.ppbdi.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.