ADDIS ABEBA, (Xinhua) — L’Union africaine (UA) et l’Organisation mondiale de la santé (OMS) travaillent en étroite collaboration pour lutter contre l’épidémie meurtrière du virus Ebola, qui a fait plus de 1 000 morts depuis le début de l’année.

Des responsables de l’UA et de l’OMS ont déclaré mercredi à la presse à Addis Abeba en Éthiopie que les deux organisations avaient mis en place une collaboration excellente pour faire face aux foyers du virus Ebola, qui touchent jusqu’à présent la Guinée, le Liberia, la Sierra Leone et le Nigeria.

Il existe une possibilité que le virus se propage à d’autres pays d’Afrique de l’Ouest ou au-delà si ne sont pas mises en place des mesures efficaces comprenant un dialogue avec les communautés, a déclaré l’UA.

L’organisation panafricaine a souligné la nécessité de mettre en place différents mécanismes pour veiller à ce que les pays d’ Afrique soient prêts à faire face à la menace, et que les autres pays d’Afrique de l’Ouest restent en état d’alerte élevée.

L’épidémie actuelle est la plus importante et la plus complexe qu’ait connu la région d’Afrique de l’Ouest depuis le premier foyer connu de ce virus en 1976.

Le Commissaire aux affaires sociales de l’UA, Mustapha Sidiki Kaloko, a observé que l’épidémie d’Ebola était un problème africain et que l’UA était par conséquent concernée au premier chef.

L’UA a pris en charge directement ce problème pour la première fois lors de la conférence commune de l’OMS et des ministres de la Santé de l’UA organisée en avril à Luanda en Angola, réunion qui s’ est achevée par la publication d’un communiqué énergique sur les mesures que devraient prendre les pays d’Afrique face à l’épidémie d’Ebola.

“Dès ce moment, le premier point que nous avons mis en avant est le fait que les pays qui ont une expérience dans la lutte contre cette épidémie devraient unir leurs forces pour aider leurs frères du Liberia, de Sierra Leone et de Guinée”, a-t-il déclaré.

À cet égard, des réactions importantes ont été apportées par des pays comme l’Ouganda, le Gabon, le Congo et d’autres, qui ont envoyé des experts en Afrique de l’Ouest pour aider à combattre l’épidémie, a indiqué le commissaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.