Conseil de sécurité de l’ONU : la situation sécuritaire de la RDC au menu de la rencontre
(Agence d’information d’afrique centrale 15/07/14)

Un débat au niveau ministériel sur les partenariats de l’ONU avec les organisations régionales et sous-régionales dans le maintien de la paix, notamment en RDC, est prévu pour le 28 juillet à New-York.

La situation sécuritaire en RDC continue de préoccuper le Conseil de sécurité de l’ONU qui entend évaluer prochainement la situation sur le terrain caractérisée notamment par le désarmement des Forces démocratiques de libération du Rwanda (FDLR) et d’autres groupes armés. Un débat au niveau ministériel est ainsi prévu d’ici le 28 juillet sur « les partenariats de l’ONU avec les organisations régionales et sous-régionales dans le maintien de la paix », notamment en RDC. Il est un fait qu’au cours de ces échanges, la contribution de la Monusco dans la recherche de la paix et de la stabilité à l’est de la RDC et dans la région sera passée au peigne fin par les participants.

Une emphase particulière sera mise sur la mission de la Brigade d’intervention de la Monusco qui a été chargée de neutraliser tous les groupes armés encore actifs au Nord et Sud-Kivu. Où est-on avec le processus et que faire pour accroître l’efficacité de la Monusco dans sa quête effrénée de rétablir les équilibres rompus dans cette région du fait de la guerre ? Quel est le bilan des résolutions adoptées par le Conseil de sécurité visant le désarmement des FDLR quant à leur application ? Telles sont, somme toute, les deux interrogations qui sous-tendront ce forum que présidera la ministre rwandaise des Affaires étrangères et de la Coopération, Mme Louise Mushikiwabo. L’ambassadeur rwandais, Eugène-Richard Gasana, présidant le Conseil de sécurité du 1er au 31 juillet courant, il est fait que le Rwanda est bien positionné pour jouer les premiers rôles dans ce genre de débat où sa crédibilité est engagée fortement, constatent les analystes.

Plusieurs personnalités sont attendues à ce débat qui se veut enrichissant. Il s’agit, entre autres, du Secrétaire général des Nations unies, M. Ban Ki-Moon, de la présidente de la Commission de l’Union africaine Nkosazana Dlamini Zuma, de la haute représentante de l’Union européenne pour les Affaires étrangères et la politique de sécurité, Catherine Ashton. Ce débat entre dans le cadre des activités mensuelles du Conseil de sécurité de l’ONU qui suit de près l’évolution des principaux conflits actuels à travers le monde. Outre la situation en RDC, le Mali et l’Ukraine seront également au menu des discussions.

Alain Diasso

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.