Certains Ambassadeurs proposés pour représenter le pays tardent à se rendre dans les pays accréditaires
Publié le 26 avril 2014 par News

Le processus d’accréditation d’un Ambassadeur proposé par le Président de la République peut prendre deux à quatre mois, car avant le déploiement de ce diplomate, le pays accréditaire doit faire des enquêtes sur sa probité, son intégrité et sa morale. Et c’est la même chose ici au Burundi où on peut faire des enquêtes, sur les dix dernières années à propos du comportement d’un Ambassadeur proposé pour présenter son pays ici au Burundi. Ce sont les propos de l’Ambassadeur Albert SHINGIRO, Secrétaire permanent au Ministère des Relations extérieures et de la Coopération internationale pour justifier pourquoi certains Ambassadeurs proposés tardent à se rendre dans les pays accréditaires.

Quant au rapatriement des diplomates accrédités à l’étranger, il tarde parfois parce que le Gouvernement du Burundi doit non seulement, rapatrier le diplomate et sa famille, mais aussi disponibiliser un conteneur de 20 pieds de leurs effets personnels. Et cela dépend de la distance et du coût du pays accréditaire.

L’Ambassadeur Albert SHINGIRO dément, par ailleurs, les rumeurs sur une éventuelle irrégularité de paiement des salaires des diplomates burundais accrédités à l’étranger. Si cela arrivant, ce n’est qu’avant 2005, suite au Transfer des fonds, le retard des salaires ne peut pas aller au-delà de 13 de chaque mois.

Vendredi, 25 Avril 2014 12:35 | Écrit par P. H. |http://www.rtnb.bi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.