Le Burundi dans le viseur d’un changement de régime décidé en décembre 2018 par l’administration TRUMP

GÉOPOLITIQUE, DIPLOMATIE, REGION DES GRANDS LACS AFRICAINS, EAC, GLOBALISATION, DEFENSE, SECURITE – Bruxelles, 27/05/2019 – L’Amb. Albert SHINGIRO, Représentant Permanent du Burundi à l’ONU, s’est étonné de voir , le jeudi 16 mai 2019 , 5 pays occidentaux ( la France, la Belgique, la Pologne, l’Allemagne, et l’Angleterre) , demander que le Burundi demeure à l’agenda du Conseil de Sécurité de l’ONU, appelant à la vigilance.Le média burundais BDIAGNEWS donne une réponse à ce questionnement à travers de cet article : La RDC, le Burundi, le Cameroun dans le viseur d’un changement de régime décidé en décembre 2018 par l’administration TRUMP [ http://burundi-agnews.org/afrique/geopolitique-defense-rdc-burundi-et-cameroun-dans-le-viseur-de-trump/ ].
Cet article s’appuie sur les propos de M. Luc Michel, Géopolitologue Belge et ami de l’Afrique et du Burundi, intervenant à AFRIQUE MEDIA vendredi 24 mai 2019,  confortant la décision prise  le 16 Novembre 2018 par le President Donald Trump d’étendre les sanctions entreprises en novembre 2015 par l’administration US du Démocrate OBAMA contre le Burundi [ https://www.whitehouse.gov/briefings-statements/text-notice-continuation-national-emergency-respect-burundi/ ].

Voici le propos de M.Luc Michel ce vendredi 24 mai sur Afrique Media : [ https://www.youtube.com/watch?v=4DsoMXd7Ays ]

[ https://vimeo.com/326345165 ]

SOURCES : NAHIMANA P, BDIAGNEWS