Défense : Le Burundi, en ouvrant la porte au projet ANTI-EBOLA de l’OMS, a accepté la perspective d’une guerre biologique

GLOBALISATION, GUERRE GÉOPOLITIQUE GRANDS LACS AFRICAINS, SANTE PUBLIQUE, SECURITE, DEFENSE, ONU – BUJUMBURA, 14/06/2019 – Dr. Thaddée Ndikumana, Ministre burundais de la santé publique et de la lutte contre le Sida, a animé une conférence de presse pour annoncer les mesures adéquates prises en vue de protéger la population contre l’épidémie d’Ebola. Expliquant qu’un système permettant de scruter les passagers en provenance de l’étranger a été installé aux frontières, en partenariat avec l’OMS : Plus de 8 Millions de passagers ont été scrutés, avec 22 cas alarmant diagnostiqués négatifs ( pas d’Ebola).

Photo : RTNB.BI
Photo : RTNB.BI

Commentaire …

La question de l’EBOLA au Burundi devrait surtout incomber au Ministère burundais de la Défense. D’après la Corée du Nord : “Les États-Unis ont modifié un ancêtre du virus Ebola pour créer une arme qui est actuellement (en 2014 ) testée dans l’ouest-africain, dans le but de déclencher une guerre biologique” [ https://fr.ubergizmo.com/2014/12/03/ebola-arme-americains-guerre-biologique.html ].
Les autorités sécuritaires burundaises n’ont pas été prudentes d’accepter les finances occidentales à travers l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS)https://info.arte.tv/fr/film-loms-dans-les-griffes-des-lobbyistes  | https://lareleveetlapeste.fr/loms-controle-multinationales-lobbies-pharmaceutiques/ ] pour mettre en place le projet ANTI – EBOLA au Burundi [ http://canalisations-marie.blogspot.com/2016/08/2508-virus-armes-biologiques-genocide.html | http://abnormalreport.canalblog.com/archives/2017/08/13/35578017.html ]. A tout moment, désormais la guerre biologique peut être déclenchée.
Les Parlements du Burundi, de l’East African Community (EAC), et de l’Union Africaine, devraient rapidement ouvrir une enquête sur les propos de la Corée du Nord en vue d’avoir d’amples renseignements sur cette question hautement sécuritaire.
Lorsque le Burundi accepte de l’Aide Humanitaire du Programme Alimentaire Mondiale (PAM), dès ce moment, une GUERRE HUMANITAIRE devient possible à partir du Conseil de Sécurité de l’ONU contre ce pays. L’ONU pourrait déclarer les autorités burundaises comme incapable de nourrir leur population et donc de leur déclarer une GUERRE pour cette raison humanitaire … Ainsi, accepter le projet ANTI – EBOLA de l’OMS ouvre les perspectives d’une GUERRE BIOLOGIQUE contre le Burundi. Les Burundais ne doivent jamais oublier que l’Esclavage et la Colonisation ont fait plus de 300 Millions de victimes amérindiennes et africaines, et que les responsables de ce Crime contre l’Humanité n’ont jamais été inquiétés jusqu’à nos jours.

Photo : https://fr.ubergizmo.com
Photo : https://fr.ubergizmo.com

SOURCES : fr.ubergizmo.com, rtnb.bi, NAHIMANA P.