Burundi : SOROS, l’un des financiers de la Révolution de Couleur burundaise de 2015, accusé par le  Président des USA  S.E. Donald Trump d’alimenter des troubles.
( Photo : AP )George Soros au lancement de l'Institut européen rom pour les arts et la culture, au ministère des Affaires étrangères à Berlin, Allemagne, 8 juin 2017.
( Photo : AP )George Soros au lancement de l’Institut européen rom pour les arts et la culture, au ministère des Affaires étrangères à Berlin, Allemagne, 8 juin 2017.

SECURITE, REGION GRANDS LACS AFRICAINS – WASHINGTON, 05/10/2018 –  Le Président des USA  S.E. Donald Trump a accusé le milliardaire Soros, un des grands financiers des Réseaux Démocrates US, d’alimenter le mouvement “anti-Kavanaugh”. Ce monsieur ami des Démocrates, SOROS, est connu au Burundi car c’est sa fondation  – OPEN SOCIETY – qui a financé la société civile burundaise qui était à l’origine de la révolution de couleur burundaise de 2015, menant au coup d’état militaire raté le 13/05/2015. La révolution de couleur de 2015 au Burundi a produit selon le HCR plus de 400.000 réfugiés burundais et des milliers de victimes burundaises selon cette même société civile burundaise, actuellement en exil en occident, dont les membres sont recherchés activement -mandats d’arrêts internationaux- par la justice burundaise.
Aujourd’hui, ce sont toujours les réseaux SOROS qui alimentent la guerre humanitaire contre le Burundi, ayant pour ambition d’amener les autorités burundaises actuellement devant les tribunaux, puis en prison, avec pour accusation de -Crime contre l’Humanité -.

[ http://www.africapresse.com/revolution-de-couleur-au-burundi/ ] Cette accusation du Président TRUMP, s’appuyant sur les renseignements de ses services,  envers le milliardaire SOROS montre la pertinence des informations dont disposent les autorités burundaises sur la responsabilité de cet homme SOROS dans la crise humanitaire qu’a connu le Burundi depuis 2015.

[ https://www.youtube.com/watch?v=tXc6XXVSd4s ]

Voici le récit de VOA Afrique Avec AFP, titre  – Trump accuse le milliardaire Soros de financer les militants anti-Kavanaugh
05 octobre 2018 –  [ https://www.voaafrique.com/a/trump-accuse-le-milliardaire-soros-de-financer-les-militants-anti-kavanaugh-/4601172.html ] Le président Donald Trump a accusé le milliardaire américain George Soros de financer les militants qui protestent contre la confirmation de son candidat à la Cour suprême, Brett Kavanaugh, accusé d’agression sexuelle.
Cette référence à George Soros prend un relief particulier à la lumière de récentes déclarations du Premier ministre hongrois Viktor Orban, qui dénonce régulièrement l'”invasion migratoire” de l’Europe et accuse le milliardaire de vouloir inonder la Hongrie d’immigrants, par le biais d’ONG qu’il finance.
Les manifestants (…) qui hurlent dans l’ascenseur sont des professionnels qui ont été payés pour donner une mauvaise image des sénateurs. Ne vous laissez pas avoir!“, a tweeté le président américain, à moins de deux heures d’un vote crucial du Sénat.
“Regardez aussi toutes les pancartes identiques faites par des professionnels. Payées par Soros et d’autres”, a-t-il ajouté, sans apporter d’éléments concrets à l’appui de ses accusations.
Le chef de la majorité au Sénat américain, Mitch McConnell, avec les sénateurs Orrin Hatch (à gauche) et le sénateur Mike Lee (à droite) pour discuter de l’enquête du FBI sur les accusations contre le juge Brett Kavanaugh à Washington, États-Unis 4 octobre 2018.
Lire aussi :
Le Sénat américain prêt à voter sur la nomination du juge Kavanaugh
Des milliers de militants se sont retrouvés jeudi à Washington sur la colline du Capitole, où se dressent face à face la Cour suprême et le Congrès, en brandissant des pancartes barrées des messages: “Ne trahissez pas les femmes, votez non”.
Plus de 300 manifestants ont été interpellés, y compris la comédienne Amy Schumer, cousine du leader démocrate au Sénat Chuck Schumer, et le mannequin Emily Ratajkowski.

SOURCE  VOA Afrique Avec AFP , NAHIMANA P.