BURUNDI :  Décès de Feu NDIHO Jérome – Un pan de l’Histoire militante s’en est allé

Feu NDIHO Jérome, né le mardi 23 mai 1950 en Colline MENA, Commune KABEZI, était le fils de Feu son père , KAMEYA, et de Feu sa mère, NDIRIBONA …

Dès sa naissance Feu NDIHO Jérôme avait la dure tâche d’ être le Fils d’une très grande lignée de MAÎTRES [1] Forgerons BARUNDI [2] et de la lignée du MUTABAZI [3]  le MWAMI [4] Feu MUTAGA RUTAMO SENYAMWIZA SEBITUNGWA qui régna au BURUNDI au 18ème siècle.

Cette destinée particulière de ce jeune des collines de BUJUMBURA, issu du MURYANGO [5] des – BAHANZA BAHIZA [6] – , a marqué toute sa vie. Dont ce coté militant déterminé porté en lui. Luttant pour SA PATRIE, son PATRIOTISME éternel pour LE BURUNDI.

En effet, Feu KAMEYA, son père, avait été héritier de cette classe sociale des BARUNDI qu’étaient LES REGULATEURS BARUNDI [7]. Presque tous exterminés par LES COLONS BELGES vers les années 1920. Bons nombres d’entre eux avaient su se fondre dans la masse pour pouvoir continuer à exister pendant LA COLONISATION, crime contre l’Humanité. Il s’agissait de PLANIFICATEURS soucieux d’un système étatique des BARUNDI HARMONIEUX, d’une PLANIFICATION JUSTE, emprunt d’UBUNTU [8] , s’appuyant sur UNE POLITIQUE DE REDISTRIBUTION JUSTE à l’égard DES PRODUCTEURS ou DES TRAVAILLEURS BARUNDI [2], dont il était issu en tant que MAÎTRE FORGERON.

Déjà à l’âge de 10 ans, avant l’indépendance du BURUNDI, le jeune NDIHO Jérôme, curieux, écoutait les débats dans l’entourage de son père. Fortement attiré par les grandes prouesses PANAFRICANISTES de la paire que faisait Feu RWAGASORE Louis et Feu MIREREKANO Paul [9], collées aux idées d’ACCRA au GHANA de Feu KWAME NKRUMAH , épousées par FEU LUMUMBA, et ANTI-COLONIALISTES. Autour de lui, les BARUNDI, ne parlaient que de ses deux héros RWAGASORE et MIREREKANO …

Le jeune NDIHO Jérôme fut extrêmement attristé par les morts successives de ses deux héros BARUNDI pendant sa jeunesse… Par ailleurs, le destin de la vie fit qu’il épousa, une fois adulte, une des filles de FEU MIREREKANO Paul : Mme MIREREKANO Goretty. Avec qui, il eut 4 enfants : RUMATA Paul, Elisabeth, Amélie et Annabelle. Mme MIREREKANO Goretty, devenant ainsi , l’autre ombre produite par la lumière à ses côtés jusqu’à la fin de sa vie arrivée ce jeudi 7 janvier 2021… Bref, c’était désormais elle qui lui fournissait l’énergie nécessaire pour aller de l’avant … Et, puis, Mme MIREREKANO Goretty, sa tendre épouse, était aussi la fille d’une lignée prestigieuse de familles de TRES GRANDS MAÎTRES AGRICULTEURS [2], dont Feu MIREREKANO Paul, son père, représentées dignement…

La fin du ROYAUME DU BURUNDI – INGOMA Y’UBURUNDI – entre 1965 et 1966 [10] fut le début de sa révolte en tant que jeune adolescent … Cette période marquait le démantèlement total depuis le sommet de tous les acteurs de la structure socio-économique des BARUNDI [11] et de leurs institutions. Le massacre des chefs des IMIRIYANGO BARUNDI [5] et de nombreux BASHINGANTAHE BARUNDI [12] à travers le pays, surtout à MURAMVYA, anciennement la capitale du ROYAUME DU BURUNDI -INGOMA Y’UBURUNDI -, ébranla tous ses rêves, alors, jeune étudiant au Collège du Saint Esprit à BUJUMBURA. A cela, en ajoutant l’épisode des MASSACRES DE 1969, où les dernières familles DES GRANDS GESTIONNAIRES JUSTES BARUNDI [13] furent exécutés.

En avril 1972, l’assassinat du jeune roi Feu NTARE V , NDIZEYE Charles. Puis LE GENOCIDE CONTRE LES HUTU BARUNDI DE 1972 [2], crime NEO-COLONIAL et IMPERIALISTE, stade final du démantèlement de l’ancien royaume INGOMA Y’UBURUNDI, pour ce fils de GRANDS MAÎTRES BAHUTU, fut la goûte qui fit déborder le vase… On parle de 2,5 Millions de victimes BARUNDI ( les morts, les déplacés, les réfugiés et les familles directement éprouvées )sur une population alors de 3 Millions de BARUNDI à cette époque [14]… Tous les TRAVAILLEURS BARUNDI , hommes et femmes, furent exécutés pour cause d’être HUTU.

Entre 1965 et 1972, du haut de ses 15 ans et 22 ans, fuyant le BURUNDI, Feu NDIHO Jérôme avait perdu une très grandes partis des membres de sa famille et de tout son entourage.

Désormais pendant toute sa vie, Feu NDIHO Jérôme, tout comme ses aïeux, lutta pour mettre en place au BURUNDI un système étatique emprunt de JUSTICE SOCIALE.

Dès les années 1970, arrivés en BELGIQUE , il adhéra au Mouvement des Étudiants Progressistes Barundi (MEPROBA). Découvrant, en tant qu’étudiant JOURNALISTE, LES IDEES DE SMITH, MALTUS, KEYNES et surtout MARX. La réflexion en occident entre le 18ème et le 19ème siècle sur UN SYSTEME ETATIQUE SOCIO-ECONOMIQUE équilibré, harmonieux et stable, lui plaisait beaucoup.
Vers les années 1980, il créa l’ UBU [15], un mouvement progressiste burundais. Dont de nombreux BARUNDI, réfugiés, en exil furent membres. C’est ce courant politique, dont Feu NDADAYE Melchior, Héros national burundais, fut une recrue qui le propulsa vers les années 1990 au FRODEBU.

Certes les évènements de NTEGA MARANGARA l’avait marqué en 1988 [16], ouvrant une blessure profonde. Mais ce qui le propulsa à l’avant scène de la politique burundaise fut sans aucun doute l’assassinat de son compagnon de lutte, Feu NDADAYE Melchior et ses nombreux autres camarades en 1993.

Dès les premiers jours du début de LA GUERRE CIVILE BURUNDAISE DE 1993 à 2003 [17], Feu NDIHO Jérôme se consacra exclusivement ( mettant sa vie de famille entre parenthèse ) pour stopper et combattre LA PIEUVRE NEO-COLONIALISTE AU BURUNDI, qui semet le mal depuis LA COLONISATION ET L’INDEPENDANCE. On se souviendra chez lui de la fameuse formule choc de – AMT – Armée Monoethnique Tutsi. Désignant ce mal NEO-COLONIAL. Mettant ses talents de journalistes en avant, étant LE PORTE PAROLE LE PLUS CELEBRE QUE LES BARUNDI n’aient jamais connu dans l’HISTOIRE. En tant que PORTE PAROLE DU CNDD/FDD , il informa LES BARUNDI et LA COMMUNAUTE INTERNATIONALE sur ce qui se passait au BURUNDI jusqu’à la victoire du CNDD-FDD.
Tous les BARUNDI dans leur exil ou à l’intérieur du pays attendaient quotidiennement devant leur radio ou sur internet LE FAMEUX COMMUNIQUE DU CNDD-FDD et son célèbre PORTE PAROLE (KAMEYA) A cette période de LA GUERRE, c’était lui (et son CABINET ) qui donnait L’ESPOIR. Et qui donnait LA FORCE aux FDD sur le terrain face à L'”AMT”...

Depuis la victoire du CNDD-FDD entre 2005 et 2021, Feu NDIHO Jérôme occupa des postes étatiques mais surtout s’adonna à l’éducation des plus jeunes BARUNDI en leur montrant l’importance de se battre pour une société JUSTE, notamment en DÉFENDANT LA DEMOCRATIE et surtout en n’oubliant jamais SON HISTOIRE. Que LES HUTU Barundi retrouvent LEUR DIGNITE et LEUR FIERTE D’ANTAN[18]lui tenaient beaucoup à cœur.

Feu NDIHO Jérôme est parti ce jeudi 7 janvier 2021 en laissant à jamais AUX BARUNDI son idée chère qu’avait été celle de la LUTTE POUR UNE JUSTICE SOCIAL.

Adieu Grand Militant , on ne t’oubliera jamais. Et à bientôt ! Car chez nous les morts ne meurent pas !

NOTES :

[1] ABAPFUMU | http://burundi-agnews.org/bapfumu/
[2] HUTU | http://burundi-agnews.org/HUTU
[3] MUTABAZI est un titre honorifique des BARUNDI désignant de très grands patriotes : Sauveur de la Nation.
[4] MWAMI désigne LE ROI DES BARUNDI
[5] IMIRYANGO | http://burundi-agnews.org/imiryango/
[6] “BAHANZA BAHIZA” est le MURYANGO de Feu NTARE RUTSHATSI, 1er MWAMI DE LA DYNASTIE DES BAGANWA
[7] Les BAPFUMU BARUNDI | http://burundi-agnews.org/bapfumu/
[8] L’UBUNTU | http://burundi-agnews.org/ubuntu/
[9] Le Pacte Néo-Colon du BURUNDI de 1959-1961 HIMA-UPRONA a tué Feu MIREREKANO Paul | http://burundi-agnews.org/genocide/pacte-neo-colon-du-burundi-de-1959-1961-hima-uprona-feu-mirerekano-paul/
[10] Burundi : Le 28 Novembre 1966 – Fin du Royaume millénaire des Barundi | https://burundi-agnews.org/globalisation-mondialisation/burundi-le-28-novembre-1966-fin-du-royaume-millenaire-des-barundi/ —- Burundi : Le 2ème Coup d’Etat Belge de 1959 a destitué Mwambutsa IV | http://burundi-agnews.org/histoire/burundi-le-2eme-coup-detat-belge-de-1959-a-destitue-mwambutsa-iv/
[11] Burundi : La stratification sociale sous INGOMA Y’UBURUNDI | http://burundi-agnews.org/afrique/burundi-la-stratification-sociale-sous-ingoma-yuburundi/
[12] ABASHINGANTAHE | http://burundi-agnews.org/abashingatahe/
[13] TUTSI | http://burundi-agnews.org/tutsi
[14] Le Génocide Régicide du BURUNDI | http://burundi-agnews.org/genocide.htmhttp://burundi-agnews.org/ccburundi.htmhttp://burundi-agnews.org/agnews_refugees.htm
[15] Burundi Workers’ Party | https://en.wikipedia.org/wiki/Burundi_Workers%27_Party
[16] BURUNDI : Les 150.000 victimes du GENOCIDE DE 1988 à NTEGA et MARANGARA | http://burundi-agnews.org/hutu/burundi-les-150-000-victimes-du-genocide-de-1988-a-ntega-et-marangara/
[17] La guerre civile du Burundi de 1993 à 2003 | http://burundi-agnews.org/la-guerre-civile-burundaise-1993-2003/http://burundi-agnews.org/guerre_civile_du_burundi_1993_2003.htm
[18] Être fier d’être HUTU chez les BARUNDI | http://burundi-agnews.org/culture/burundi-la-fierte-detre-hutu-chez-les-barundi/


SOURCES BURUNDI-AGNEWS, NAHIMANA P. | Photo : BURUNDI-AGNEWS.ORG