Burundi :  Un jeune burundais de 21 ans va rejoindre Oxford pour un doctorat en IA

BUJUMBURA, 17/01/2019 – M. Franck Nijimbere, jeune burundais de 21 ans fasciné par l’informatique et la programmation depuis tout petit, était à ses études en 2012 à l’École Internationale de Bujumbura (EIB). Puis diplômé du Morehouse College en mathématiques et en informatique mai 2018, en ce moment il s’apprête à rejoindre en octobre 2019 l’University d’Oxford en Angleterre pour entamer un doctorat en Intelligence Artificielle (IA).
Voici ce que M. Franck Nijimbere pense de l’IA et ce qu’il apportera pour le futur de la politique de développement du Burundi : « Par exemple dans la santé, l’intelligence artificielle peut non seulement donner aux machines la capacité de traiter les patients mieux que les docteurs spécialistes en manque criant dans nos pays, mais surtout l’IA permettra de prédire les maladies, surtout génétiques, que les patients ont le plus de chances de développer pour que ces derniers prennent de meilleures décisions préventives. » Dans l’agriculture, « l’IA pourra également permettre l’amélioration des faibles rendements des terres agricoles en disséminant plus vite de l’engrais dans les champs et en surveillant de près l’état de santé des cultures afin d’identifier plus rapidement les futurs cas d’épidémie. L’IA pourra aussi intervenir dans la finance, en permettant d’évaluer plus rapidement et de façon profonde la solvabilité des clients des institutions financières. »

SOURCES : https://www.jimbere.org , NAHIMANA P.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.