Burundi : l’Assemblée Nationale appelle à la reprise de la coopération avec ses anciens partenaires

Le président de l’Assemblée Nationale burundaise, Pascal Nyabenda, a appelé lundi à une reprise de la coopération avec les partenaires du Burundi qui ont arrêté ou limité leur coopération avec le pays.

M. Nyabenda s’est exprimé ainsi lors de l’ouverture de la deuxième session parlementaire ordinaire pour la période 2018-2019.

‘’Le Burundi continue à faire face à de nombreux défis qu’il ne saurait relever sans le soutien de ses amis. L’Assemblée Nationale réitère ses remerciements à l’endroit de tous les partenaires du Burundi qui ne cessent d’appuyer ses programmes de développement. Elle renouvelle ses appels adressés à ceux qui ont arrêté ou réduit leurs coopérations pour qu’ils reviennent sur leurs décisions”, a lancé Pascal Nyabenda, Président de la Chambre basse du parlement.

Il a en même temps encouragé le gouvernement de la République du Burundi à ne ménager aucun effort pour mettre en œuvre le Plan National de Développement de la décennie 2018-2027.

Il a aussi apprécié les promesses d’appui dans la mise en œuvre de ce plan déjà formulées par certains partenaires du Burundi, notamment le Bureau des Nations Unies au Burundi et la Configuration Burundi de la Commission de Consolidation de la Paix aux Nations Unies.

Etant donné que le gouvernement n’a envoyé au bureau de l’Assemblée Nationale que six projets de lois à analyser pour adoption au cours de cette session de décembre, le Président de l’institution lui a demandé de lui envoyer de nouveaux projets car un seul nouveau projet figure parmi les six déjà envoyés, a-t-il dit.

Parmi ces six projets de loi se trouvant déjà sur le bureau de l’Assemblée Nationale figure un projet de loi portant ratification par la République du Burundi de l’Accord modifiant pour la deuxième fois l’Accord de partenariat entre les membres du groupe des Etats d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique d’une part, et la Communauté Européenne et ses Etats membres, d’autre part, signé à Cotonou au Bénin le 23 juin 2000 et modifié une première fois à Luxembourg le 25 juin 2005.

Un autre de ces six projets de loi est relatif à la ratification par la République du Burundi de l’Accord-cadre pour l’adhésion par la République du Burundi à l’Alliance Solaire International signé à Bujumbura au Burundi le 26 février 2018.

 

Xinhua