Burundi : Le gouvernement se fixe des objectifs pour améliorer l’offre et l’accès à l’énergie

L’énergie qui est l’une des infrastructures d’appui aux secteurs productifs présente un grand intérêt pour le développement du pays mais reste déficitaire.

Le Plan National de Développement du Burundi 2018-2027 a prévu cinq objectifs stratégiques pour améliorer l’offre et l’accès à l’énergie et aussi pour développer ce secteur qui occupe une place stratégique dans le développement socio-économique du pays.

Le premier objectif consiste à valoriser les potentiels hydroélectriques, solaires, de la tourbe, des déchets municipaux et des ressources géométriques.

Le deuxième objectif est d’améliorer la filière biomasse tout en sauvegardant l’environnement et le troisième est de promouvoir les énergies renouvelables et alternatives.

Les deux autres objectifs sont d’améliorer les capacités de gestion du secteur de l’énergie et d’assurer la sécurité de la chaîne d’approvisionnement en produits pétroliers.

Le Plan National de Développement du Burundi 2018-2027 montre en effet que sur un potentiel hydroélectrique évalué à 1 700 MW, seuls 300 MW sont techniquement et économiquement exploitables au même moment que la puissance électrique installée est actuellement proche de 50 MW dont 32,9% MW de production nationale d’origine hydraulique.

Le même Plan indique que “la consommation électrique est très faible et est inférieure à 30 Kwh/habitant/an, ce qui est en dessous de la moyenne africaine estimée à 150 Kwh/habitant/an”.

Le taux d’accès à l’électricité est donc moins de 5% de la population et le nombre de ménages ayant accès à l’électricité est évalué à 7% correspondant à 52,1% des ménages urbains et 2% des ménages ruraux.

 

Xinhua

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.