L’Office Burundais pour la Protection de l’Environnement évoque le conflit prégnant entre l’Homme et l’Hippopotame à Bujumbura
Photo : Burundi ECO
Photo : Burundi ECO

ENVIRONNEMENT – Bujumbura, 17/03/2018 – M. Samuel Ndayiragije,Directeur Général de l’Office Burundais pour la Protection de l’Environnement (OBPE), au micro de la presse,  évoque le conflit entre l’Homme et l’Hippopotame à Bujumbura : “Il y a beaucoup d’hippopotames qu’on trouve errants dans les quartiers de la ville de Bujumbura comme Kabondo, et d’un autre qu’on trouve sur le terrain Tempête. On n’en trouve aussi dans les quartiers Kibenga, Kinindo et Gisyo“.


Pour M. Ndayiragije, la cause est facile : “Les zones jadis réservées aux pâturages des hippopotames sont actuellement occupées par des infrastructures. La construction de celles-ci ne respecte pas le code de l’environnement qui accorde 150 m de zone tampon à partir des rives des lacs“.

SOURCES : Burundi Eco ( @BurundiEco), Nahimana P.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.