Burundi : Promulgation de la nouvelle constitution ce jeudi 7 juin 2018 à Gitega
Photo : Présidence.bi
Photo : Présidence.bi

REFERENDUM 2018, PRESIDENCE – GITEGA, Bugendana, 7/06/2018 – Le Président du Burundi, S.E. Pierre NKURUNZIZA, vient d’apposer sa signature sur la nouvelle Constitution du Burundi. Ainsi elle est désormais promulguée.

Photo : Présidence.bi
Photo : Présidence.bi

Voici les propos du Président du Burundi lors de la promulgation de la nouvelle Constitution :  “Au Burundi ,  un homme se retourne dans son lit, pas dans sa PAROLE. La nouvelle Constitution n’a pas été taillée à ma mesure comme le disent mes adversaires. Je soutiendrai de toutes mes forces et de toute mon intelligence celui qui sera élu en 2020“.

 Photo Le RENOUVEAU
Photo Le RENOUVEAU

Selon le chef de l’Etat, cette nouvelle constitution mettra ensemble ceux qui  l’ont votée, ceux qui ne l’ont pas votée, ceux qui se sont abstenus , et ceux qui n’ont pas voté.  Étant une émanation des Barundi, elle Elle permettra à la Nation de se développer… La nouvelle constitution va renforcer l’Indépendance du Burundi, notre souveraineté et aider à  l’intégration dans la sous région.

 Photo Le RENOUVEAU
Photo Le RENOUVEAU
 Photo Le RENOUVEAU
Photo Le RENOUVEAU

S.E. Pierre Nkurunziza a clôturé cette cérémonie de promulgation  en remettant la nouvelle constitution, signé, à la Cour  Constitutionnelle du Burundi.

 Photo IKIRIHO
Photo IKIRIHO

La population locale était présente en nombre pour écouter le discours  du Président.

 Photo Le RENOUVEAU
Photo Le RENOUVEAU

 

Les premières réactions suite à cette promulgation et à l’annonce du Président Nkurunziza de ne pas se présenter en 2020 :

1/  M. Gashatsi Abel, président du parti UPRONA : “Il l’avait annoncé en 2015 après que la Cour constitutionnelle lui avait donné raison, c’est un vrai Mushingantahe (sage). L’UPRONA est prêt à entrer en compétition avec n’importe quel candidat du parti CNDD-FDD“.

Photo : Didier Reynders
Photo : Didier Reynders

2/ M. Didier Reynders, Ministre belge des relations extérieures :  ” Suite à cette annonce, la Begique espère que les autorités du Burundi pourront désormais s’atteler à l’ouverture de l’espace public et démocratique qui est indispensable en vue des élections de 2020. Le principe d’alternance démocratique est au cœur des Accords d’Arusha et de la Charte Africaine de la Démocratie, des Elections et de la Gouvernance….”  M. Didier Reynders plaide pour  la reprise du dialogue inclusif sous l’égide de l’EAC et dans l’esprit des Accords d’Arusha et a décidé de dépêcher son Envoyé spécial pour la région des Grands Lacs au Burundi pour insister en ce sens.

La nouvelle constitution a été adoptée par référendum le jeudi 17 mai 2018 et promulguée en ce jour du jeudi 7 juin 2018.

SOURCES : IKIRIHO.BI,  PRESIDENCE.BI , LE RENOUVEAU,  NAHIMANA P.