Burundi : Près de 500.000 Burundais manifestent contre le Portugais, S.G. de l’ONU, M. Antonio Guterres
Photo : ikiriho
Photo : ikiriho

Bujumbura, 10/02/2018 – Près de 500.000 Burundais  ont manifesté ce samedi contre un rapport de l’ONU au Burundi, avalisé par le Portugais, Européen,  Secrétaire Général de l’ONU, M. Antonio Guterres,   fabriqué sous la plume du Burkinabé  Michel Kafando.

Photo : ikiriho
Photo : ikiriho

Cette foule, bien bétonnée, en Mairie de Bujumbura a donné un message très clair: “Nous sommes un Peuple souverain…Un Peuple de Dieu…Tous les rapports biaisés sur le Burundi ont été et resteront toujours sans Effet“.
L’ Amb. Albert SHINGIRO, Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire du Burundi à l’ONU explique, sur Twitter : “ Aujourd’hui, le peuple Burundiais de Bujumbura a manifesté massivement contre le rapport politiquement orienté du SG @ONU_fr @antonioguterres, rédigé sous la supervision de son Envoyé spécial @MichelKafando: la souveraineté du #Burundi n’est pas négociable … Ni les #FakeNews des medias étrangers, ni les rapports à saveur politique de certains organes de l’ #onu & ONGétrangères, ni les analyses biaisés d’experts, rien ne viendra au bout de la détermination du peuple #Burundi-ais à défendre sa souveraineté & sa dignité #VoxPopuliVoxDei“.
Le jeudi 8 février 2018, Amb. Albert SHINGIRO disait ceci : “ En critiquant la révision constitutionnelle au #Burundi tout en restant muet aux cas similaires dans la région & ailleurs, le rapport du SG @antonioguterres viole l’art 2.1 de la charte l’ #ONU & ses membres doivent agir conformément au principe de l’égalité souveraine des Etats… En s’ingérant dans les affaires constitutionnelles du #Burundi,le Rapport du SG @antonioguterres viole l’art 2.7 de la Charte – Aucune disposition de la présente Charte n’autorise l’ONU à intervenir dans des affaires qui relèvent essentiellement de la compétence nationale d’un État – “.

SOURCES : Albert SHINGIRO, NAHIMANA P.