Le Procureur Général de la République porte à la connaissance de l’opinion publique qu’il vient de mettre sur pied une équipe de trois Magistrats du Ministère Public chargée de faire la lumière sur les allégations d’ « exécutions extrajudiciaires » lors des combats qui ont suivi les attaques ourdies par un groupe non identifié contre 3 camps militaires sis en Mairie de Bujumbura et du camp MUJEJURU dans la Province de BUJUMBURA en date du 11 décembre 2015.

Dans la foulée de ces combats où plusieurs morts ont été enregistrées, conformément au Code de Procédure Pénale burundais, un dossier répressif RMPG 713/BJB a été ouvert au Parquet Général de la République pour élucider les circonstances de ces décès.

Dans le cadre de cette procédure déjà ouverte, cette équipe a la mission de poursuivre l’ enquête judiciaire sur les circonstances de fait et de droit ayant entouré tous ces décès, identifier les commanditaires de ces attaques et établir les responsabilités.

Un rapport est attendu dans un délai d’un mois à compter de ce jour.
Pour une bonne organisation du travail, le substitut Général BUCUMI Jean Bosco va assurer la coordination de vos activités.

Fait à Bujumbura, le 17 décembre 2015

LE PROCUREUR GENERAL DE LA REPUBLIQUE,
Valentin BAGORIKUNDA.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.