Somalie : l’UA va retirer 1.000 soldats de l’Etat de HirShabelle en février

La Mission de l’Union africaine en Somalie (AMISOM) a déclaré qu’elle devrait retirer 1.000 soldats de l’Etat de HirShabelle (sud), où des troupes du Burundi opérant sous le commandement de l’AMISOM ont dorénavant leur base principale à Jowhar, la capitale de l’Etat.

Selon un communiqué publié dimanche par l’AMISOM, Francisco Madeira, le chef de la mission, a tenu samedi soir des pourparlers avec le président de l’Etat Mohamed Abdi Waare au sujet de la réduction prévue des troupes du Burundi.

“Nous avons discuté avec le président Waare de la façon dont nous pourrions mettre en œuvre le programme de transition d’une manière qui garantisse toujours la sécurité de son Etat”, a déclaré M. Madeira dans le communiqué.

Selon une résolution du Conseil de sécurité des Nations Unies datant de juillet 2018, l’AMISOM devra réduire les effectifs de son personnel en uniforme à 20.626 d’ici le 28 février prochain, sans “repousser l’échéance”.

“Le programme de transition se concrétise enfin et des décisions difficiles doivent être prises”, a indiqué pour sa part M. Waare dans le communiqué.

Il a exprimé son inquiétude sur le fait que si ce plan était mis en place dans la précipitation, le retrait des troupes laisserait son Etat dans une situation de vulnérabilité face aux attaques.

M. Waare a déclaré qu’il restait encore du travail à faire afin de garantir la mise en œuvre réussie du plan de transition, ajoutant que son Etat travaillera en étroite collaboration avec l’AMISOM en vue d’assurer que les progrès obtenus dans la stabilisation du pays ne soient pas perdus.

Source Xinhua