Rencontre du ministre Kavakure avec les représentants de l’Union européenne
La situation politique au Burundi, un des points à l’ordre du jour

Sur son initiative, le ministre burundais des Relations extérieures et de la coopération, Laurent Kavakure, a rencontré le vendredi 14 mars 2014, certains représentants des pays membres de l’Union européenne résidant au Burundi et à l’extérieur du pays, à Bujumbura. C’était pour échanger sur la situation politique qui prévaut au Burundi ; sur les aspects économiques en rapport avec la gestion des finances publiques. Il a été aussi question du sommet Europe-Afrique prévu très prochainement en Belgique.

Dans son mot d’introduction, le chef de délégation de l’Union européenne au Burundi, l’ambassadeur Patrick Spirlet, a d’abord félicité le ministre des Relations extérieures et de la coopération du Burundi pour avoir proposé cette réunion prévue par l’article 8 de l’accord de Cotonou qui concerne le dialogue politique avec les partenaires car, selon lui, c’est l’esprit du partenariat qui est le fondement de cet accord.

M. Spirlet a ensuite indiqué que cette initiative vient au moment opportun où certaines préoccupations se font sentir. Il trouve qu’il était temps qu’ils se réunissent autour d’une table pour parler des différents sujets. C’est notamment les sujets en rapport avec la situation politique au Burundi; les aspects économiques surtout ceux qui sont liés à la gestion des finances publiques ; le sommet Europe-Afrique qui va avoir lieu bientôt à Bruxelles en Belgique ainsi que le partage sur quelques aspects de politique étrangère en parlant des dossiers internationaux.

Outre le ministre des Relations extérieures et de la coopération, du côté du Burundi, cette rencontre a vu également la participation du ministre de l’Intérieur ; du directeur général de la Police nationale ; du président de la commission politique au sein de l’Assemblée nationale, de la vice-présidente de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) et du représentant du ministre des Finances et de la planification du développement.
Après ce mot introductif, la réunion s’est poursuivie à huis clos.

Astère NDUWAMUNGU,
Lundi, 17 Mars 2014 11:43, http://www.ppbdi.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.