Le samedi 13 mai 2017, une trentaine de militaires du contingent burundais de l’AMISOM ont reçu des certificats après une formation de six mois sur les équipages des engins Blindés BTR 80 et chars T55. Au même moment à Jowhar Air Field 22 inside_20_20training.jpgautres militaires dudit contingent recevaient des certificats après une formation commandos (Element Commando Actif et de Recherche, CAR en sigle) dispensait par les mentors du Bancroft. A jowhar, les cérémonies ont été rehaussées par la présence du commandant 9ème contingent burundais , le général de brigade Vénuste Nduwayo et à Maslah le lt- colonel Célestin Nizigiyimana le G7 training au nom du contingent,le chef de service blindé et chars ainsi que le commandant du 2 ème groupement, le lt- colonel Mathias Sibomana.

Dans son discours, le commandant 9ème Contingent le général de brigade Vénuste Nduwayo a vivement remercié les partenaires de l’Amisom entre autres la BANCROFT qui ne cesse de soutenir le contingent burundais dans plusieurs domaines pour rendre professionnel la Force de Défense Nationale du Burundi.Il n’a pas oublié de prodiguer des conseils aux militaires qui venaient de terminer la formation commando de l’ECAR. «La formation que vous avez subi vous permettra de lutter contre le terrorisme ici en Somalie et partout ailleurs ou il sera nécessaire. Elle sera alors pour vous une occasion de s’en servir pour exhausser la bonne réputation de l’AMISOM en général et du contingent burundais en particulier », a souligné le général Vénuste Nduwayo.

A l’état-major du 2ème groupement, le commandant groupement a remercié à son tour le contingent burundais pour avoir choisi le deuxième groupement comme centre de formation. Il a félicité les lauréats pour le courage et la volonté qu’ils ont manifesté malgré les conditions de travail qui n’étaient pas faciles et les a demandé de garder toujours la discipline, pilier de l’armée. Au nom du contingent burundais de l’AMISOM, le lt- colonel Niyonizigiye Célestin a salué le courage que les lauréats ont manifesté au cours de leur formation pendant les six mois qu’elle a durée. Il a promu aux lauréats de plaider auprès du commandement pour qu’ il reconnaisse ces certificats comme des brevets car les lauréats sont suffisamment équipés de connaissances nécessaires. Le capitaine Cishahayo, chef Instructeur a quant à lui remercié le commandement du contingent à travers le G7 training et le commandant du 2 ème groupement qui, de près ou de loin, n’ont cessé de soutenir la formation.

Il a demandé aux militaires qui ont reçu les certificats de travailler toujours dans le bon chemin.«Je vous invite de travailler toujours en équipe comme la règle le dit que ce soit sur le BTR 80 ou sur le char T55 » a –t-il souligné. Vous saurez que les militaires qui ont reçu les certificats constituent la deuxième session depuis le début de ce genre de formation et la première depuis l’arrivée du 9 ème contingent Burundais. A l’état-major 2ème groupement, les cérémonies ont été agrémentées par une démonstration sur les BTR 80 faite par les lauréats pour témoigner qu’ils ont maitrisé la matière.

Capt Ndayisaba, R.