Pour une meilleure intégration des démobilisés dans la société
jeudi 19 juin 2014 par Jean Ikoraneza

L’essentiel des recommandations qui ont émaillé les échanges de ces deux journées d’échange sur le rôle des démobilisés dans la consolidation de la paix et l’harmonie sociale sont les suivantes : Organiser régulièrement des échanges avec les démobilisés tout en veillant à une bonne participation des femmes ; associer les démobilisés dans la préparation des projets qui les concernent ; assurer un encadrement adéquat des anciens combattants et démobilisés en les organisant en associations génératrices de revenus qui leur assurent une certaine indépendance d’action ; accélérer la mise en place de l’Office pour la Gestion des Anciens Combattants et étudier les modalités d’associer autant que possible les démobilisés dans les structures de l’office ; promouvoir des associations de développement pour générer les revenus ; octroyer aux démobilisés des facilités en termes d’impôts sur revenus et exonération sur les équipements ; créer un réseau d’associations des démobilisés pour qu’elles se renforcent mutuellement.

En d’autres termes il faut créer un Forum ; intégrer les démobilisés dans les structures d’accompagnement en l’occurrence les structures décentralisées de la CENI ; chercher les voies et moyens d’intégrer les démobilisés dans les institutions de l’Etat ; traiter de la même façon les ex combattants et les démobilisés et les faire jouir les mêmes droits et devoirs ; assister les démobilisés ex PMPA en soins de santé ; assister les démobilisés en formation professionnelle diplômante : mécanique, électricité, menuiserie, maçonnerie etc.. pour leur garantir leur autosuffisance financière et leur intégration harmonieuse dans la société ; créer un mécanisme suivi-accompagnement de proximité des démobilisés micro-entrepreneurs ; impliquer les démobilisés dans les programmes DSS, les missions de maintien de la paix, les missions d’échanges d’expériences avec les démobilisés des autres pays ; promouvoir la création d’emplois et de l’auto-emploi des démobilisées et soutenir les initiatives de création des associations de développement notamment en leur facilitant l’accès au crédit ; mener des études d’évaluation des besoins des démobilisés ; aider les démobilisés désireux de reprendre ou poursuive leurs études interrompues et satisfaire leurs besoins ; aider les démobilisés à bien préparer et gérer leurs projets ; donner de l’emploi aux démobilisés selon leurs compétences ; ne pas se laisser manipuler par des politiciens véreux ou les membres des corps de sécurité et de défense déviants ; adopter un langage constructif et rassembleur ; promouvoir la communication non violente entre démobilisés et les structures chargées de gestion de leurs questions pour prévenir les conflits éventuels ; respecter scrupuleusement les textes de loi qui les régissent ; organiser des sports pour les gens vivants avec des handicaps ; s’assurer du bon acheminement destinées aux démobilisés ; appuyer davantage les démobilisés afin qu’ils puissent réaliser des initiatives d’auto-développement ; inviter les démobilisés à certaines fêtes nationales comme celle de l’indépendance en guise de reconnaissance de leur patriotisme et en en fin inviter les partenaires à prévoir dans leurs plans d’action un volet partenariat pour l’accompagnement des anciens combattants afin de maîtriser les risques de retour au conflit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.