L’information est tombée dans notre rédaction de la part des amis d’un étudiant burundais du nom de Patient Bigirimana en Inde. Ils réagissaient, disent – ils, à un message diffusé sur les réseaux sociaux par Pacifique Nininahazwe. L’homme qui veut effacer le régime CNDD-FDD au Burundi en se cachant derrière le prétexte du mandat est accusé d’organiser le lynchage à distance de l’étudiant Patient Bigirimana. Celui-ci est menacé par ses camarades tutsis qui lui reprochent d’être un Imbonerakure. Bigirimana s’est fait enrôlé comme électeur et a confié à ses frères ennemis qu’il compte voter. Tout le contraire de ses camarades qui appellent à boycotter le processus.

Les menaces deviendraient plus sérieuses à l’approche du scrutin. Le meneur de la bande qui fait la chasse à Patient Bigirimana et aux étudiants proches du régime de Bujumbura serait Kévin Irandagiye, fils d’un ancien chef du protocole sous Pierre Buyoya. La bande comprend entre autres Alain Gatunange, fils de Gervais Gatunange et un fils du professeur Evariste Ngayimpenda. Ces informations ont été communiquées dans le but d’alerter et de demander à Pacifique Nininahazwe de cesser de diaboliser les innocents. Il est demandé à l’ambassade du Burundi à New Delhi de suivre de près cette tension.

Editeurs B-24