Le MSP s’engage à une lutte indéfectible pour la sécurisation du référendum

 

La situation sécuritaire a été généralement bonne sur tout le territoire national malgré certains actes de criminalité et de terrorisme, a-t-on appris mardi le 17 avril 2018 du ministre de la Sécurité publique, M. Alain Guillaume Bunyoni (photo), lors de la présentation des réalisations de son ministère du premier trimestre de 2018.

Le ministre Bunyoni a fait savoir que la sécurité est généralement bonne, comparativement au quatrième trimestre de 2017, malgré certains actes de criminalité et de terrorisme constitués des cas d’assassinats, de jets de grenades surtout liés aux conflits fonciers, des cas de suicide et d’infanticides, d’enlèvements, de vols, d’accidents de roulage, de fraudes, de ventes et de consommation des boissons prohibées, ainsi que des cas d’escroqueries.

Bunyoni a indiqué que face à cette criminalité, son ministère a posé des actions proactives et réactives, à travers ses opérations de prévention, d’intervention et de procédures judiciaires. Il a cité notamment plus de 5346 fouilles-perquisitions effectuées et qui ont abouti à des interpellations et des saisies de 112 grenades et 37 fusils, et d’autres armes. Il a signalé que plus de 4894 dossiers ont été ouverts par la police, dont 3797 clôturés et transmis aux parquets, la destruction de 155 200 litres de boissons prohibées, la saisie de 392,5 kg et 6336 boules de chanvre, ainsi que le déracinement de 413 plants de cette plante.

Le ministre de la Sécurité publique a, par ailleurs, évoqué les actions menées dans la lutte contre la fraude, dans le renforcement de la sécurité routière où la police a pu effectuer plus de 2 773 contrôles improvisés et infligé 479.014.000 FBu d’amende aux contrevenants au code routier. Plus de 748 tests pratiques et 770 tests théoriques ont été passés pour l’obtention des permis de conduire biométrique, dont plus de 6946 ont été donnés à leurs demandeurs, a précisé M. Bunyoni.

S’agissant d’autres réalisations, il a mentionné la destruction de 620 armes saisies, remises ou récupérées ; les activités d’intervention, de secours et de sauvetage auprès des personnes victimes des glissements de terrain ; la destruction des engins explosifs ; la participation à l’extinction des feux ; et l’élaboration du plan de contingence dans diverses provinces du pays par la plate-forme nationale de prévention des risques et de gestion des catastrophes.

Bunyoni a, de plus, affirmé que la Police nationale est désormais dotée des bateaux de secours maritime et du personnel qualifié, dont des plongeurs, des caméras-piétons pour améliorer les prestations des policiers, affermir le professionnalisme et la transparence, ainsi que des vedettes pour la sécurité marine.

Le ministre de la Sécurité publique a déclaré que l’Inspection générale de la police a effectué 22 descentes sur le terrain pour s’enquérir de la qualité des prestations des services offerts par la police pour l’obtention surtout des documents par leurs demandeurs. Il a, à cet effet, signifié que la qualité de tous les commissariats, les unités de police et d’autres est positivement appréciable. Il a, de ce fait, félicité l’hôpital de la police nationale pour avoir accueilli et soigné près de 9244 patients, soulignant que cet hôpital dispose actuellement d’un appareil d’hémodialyse. Le ministre Bunyoni a déclaré qu’au second trimestre de 2018, son ministère est engagé à lutter contre la criminalité et les actes de terrorisme sous toutes leurs formes. Il focalisera son attention sur la lutte contre la criminalité dont les enfants sont ces derniers temps victimes et la sécurisation du vote référendaire prévu en mai prochain, a-t-il signalé.

BUJUMBURA, 18 avr (ABP)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.