Alors que les détracteurs du CNDD-FDD insistaient sur l’urgence de tenir un congrès pour désigner le candidat du parti, maître Isidore RUFYIKIRI a vendu la mèche: il a déclaré, en expert du droit, que rien ne pressait car le CNDD-FDD pouvait attendre l’issue des élections communales et législatives avant de dévoiler vs on candidat à l’élection présidentielle! Pour dire que ceux qui annoncent des congrès tous les week-ends le font pour fatiguer les nerfs des Burundais.

Espérons que du côté des diplomates et de l’Église catholique on comprenne que la question du mandat n’est pas aussi urgent qu’on a essayé de le faire croire. Malgré les insultes au Chef de l’Etat, malgré le cynisme de ses comparaisons ente la mort de Habyarimana et de Ndadaye, Maître Isidore RUFYIKIRI a mis la puce à l’oreille des défenseurs d’un nouveau mandat de Nkurunziza.

D’aucuns auront compris que le complot vient des perdants des élections de 1993 et des caciques du Frodebu. Cela vient corroborer la thèse d’un complot de grande envergure et le rêve de l’opposition d’avoir plutôt une transition!
Mok

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.