La Burundaise ou Rwandaise Barankitse Marguerite ( Alias Maggy “maman nationale” ): future Présidente du Burundi? Le meilleur choix des Occidentaux pour remplacer le meilleur choix du peuple burundais Nkurunziza?

Que se cache-t-il derrière les provocations de Maggy à travers ses injures et insultes publiques les plus choquantes contre les deux Pierres à savoir l’ancien et l’actuel présidents du Burundi? Que se cache-t-il derrière la décision de l’Union Africaine de vouloir imposer par force l’envoi des 5000 casques bleus au Burundi alors que ce n’est plus un secret pour personne que les casques bleus qui avaient été envoyés au Rwanda en 1994, non seulement n’ont pas pu empêcher le génocide que le monde craignait comme aujourd’hui au Burundi, mais aussi ne sont pas restés au Rwanda pour protéger la population pendant le moment où le génocide le plus connu au monde emportait la vie des citoyens innocents au vu et au su du monde entier et surtout sous le silence hypocrite et complice infiniment coupable de la “communauté internationale”. Ces mêmes casques bleus de l’ONU étaient parmi les premiers à quitter ou fuir le Rwanda qui était en danger terrible, abandonnant la population rwandaise dont ils avaient le devoir de protéger. Cet agissement fait perde la confiance aux casques bleus, surtout aux décideurs qui les envoient en mission louche.

Pour quelle mission alors le Conseil de Sécurité de l’ONU avait décidé d’envoyer ces casques bleus au Rwanda quand c’est bien connu par beaucoup même par certains observateurs internationaux qui étaient sur place que ces mêmes casques bleus de l’ONU en complicité avec les ONG humanitaires internationales ne se sont pas empêchés à offrir des armes, des vivres et d’autres services utiles aux rebelles du FPR qui ont renversé le régime de Havyarimana en utilisant ces même armes qui leur avaient été offertes en violations de droits internationaux. Nombreux observateurs burundais et étrangers expérimentés craignent que le même jeu de l’ONU au Rwanda puisse se reproduire au Burundi avec cette décision controversée de l’UA, et pensent que c’est dans le but de renverser le régime de Nkurunziza en faveur de ceux qui ont emprunté la voie de la violence au détriment de ceux qui ont emprunté la voie pacifique des urnes. Je me prête la phrase de Maggy qui a dit à tort ou à raison que le Major Buyoya à l’OIF : “Ce serait récompenser un criminel !”. Renverser le pouvoir du peuple issu des urnes au Burundi pour mettre un autre pouvoir issu d’une autre voie anti-démocratique, ce serait aussi récompenser les criminels !” Ce serait une mauvaise et injuste décision que la communauté internationale peut sans doute regretter infiniment pour avoir commise la même grosse erreur deux fois au Rwanda et au Burundi.

Quant aux insultes de notre chère ” Maggy” envers nos deux chefs d’Etat, il est extrêmement important de savoir que : ” Pour que la véritable et durable paix règne dans notre pays, les vérités qui restent cachées sur les différentes tueries ou massacres perpétués dans notre pays doivent éclater au grand jour pour que la justice fasse son travail sans aucune ingérence de l’intérieure ou de l’extérieure ( de l’occident )”. Et il est temps donc que ces vérités cachées éclatent! Mais toute vérité doit s’imposer sans insulter qui que ce soit y compris les présumés coupables. La vérité a un cœur tranquille. Elle n’a pas besoin d’être accompagnée par des injures ou insultes surtout pas les plus choquantes pour être acceptée. La vérité doit s’imposer dans notre pays sans violence physique ou verbale. La majorité de Burundais refuse qu’on lui impose la violence sous toutes ses formes.

Chère future présidente de notre République du Burundi (?), les insultes sont une menace dangereuse, une vraie violence. La violence même verbale n’est pas une solution à un problème, elle est même un problème. Qui crache sur plus grand que lui, sort son parapluie et une insulte impunie est mère de beaucoup d’autres. Une chose est vraie : ” les insultes ne salissent que ceux qui les profèrent”. Aucune gloire dans les insultes ou mensonges. Suivez à travers ces VIDEOS en bas pour apprécier vous-même la manière de parler de notre ” maman nationale ” , future présidente du Burundi (?) / Femi
1) https://www.youtube.com/watch?v=mZ72YgUeIQk
2) https://www.youtube.com/watch?v=fSizjfzTBsM

Maréchal Femi De J’Abat. Burundi Bwiza

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.