Les membres du nouveau Gouvernement prêtent serment

Les membres du nouveau gouvernement ont solennellement prêté serment ce mardi 30 juin 2020. Devant Dieu le Tout Puisant, devant le Président de la République et devant les deux chambres du parlement, ils ont juré fidélité à la charte de l’unité nationale, à la constitution de la République et à la loi. Chaque serment était reçu par la cour constitutionnelle.

La main droite levée, la main gauche tenant le drapeau national et celui de l’Unité Nationale, les 15 membres du gouvernement ont tour à tour prêté serment en ces termes: ” Devant Dieu le Tout Puisant, devant le Président de la République et devant les deux chambres du parlement, je jure fidélité à la charte de l’Unité Nationale, à la Constitution de la République et à la loi. Je m’engage à consacrer toutes mes forces à défendre les intérêts supérieurs de la nation, à promouvoir l’unité et la cohésion du peuple burundais, la paix et la justice sociale dans l’accomplissement des fonctions qui me sont confiées. Je m’engage à combatte toute idéologie et pratiques de génocide et d’exclusion et à promouvoir et défendre les droits et les libertés de la personne et du citoyen”.
Après avoir prêté serment, chaque membre du gouvernement passait devant la cour constitutionnelle pour signer son engagement.
Les cérémonies ont vu la participation des hautes autorités du pays, les anciens Présidents de la République Sylvestre Ntibantunganya et Domitien Ndayizeye, les représentants des confessions religieuses, les représentants des organisations de la société civile, les représentants du corps diplomatique et consulaire accrédité à Bujumbura, ainsi que les représentants des organismes internationaux.

En marge de ces cérémonies, le chef de l’Etat Evariste Ndayishimiye s’est adressé aux membres du gouvernement qui venaient de prêter serment et leur a annoncé que le temps de la bureaucratie est révolu. ” C’est le moment de retrousser les manches pour servir de modèle dans les travaux de relèvement du niveau de vie de la population et dans les travaux de développement du pays” a indiqué le Président de la République.

Le Président de la République a exhorté les nouveaux membres du gouvernement à éviter le clientélisme et la discrimination liée à l’appartenance politique, ethnique, ou régionale ou liée à la religion. “Vous êtes appelés à travailler à la satisfaction de tous les burundais sans distinction aucune”, a insisté le chef de l’Etat.

Le Président de la République a par la suite annoncé six (6) secteurs prioritaires de la vie nationale sur lesquels le gouvernement va axer son intervention dès l’entrée dans leur fonction. Il s’agit de la bonne gouvernance, de la santé publique, de l’agriculture et de l’élevage, de l’avenir des retraités, de la question de la jeunesse et de celle des déplacés internes.

Concernant la bonne gouvernance, le chef de l’Etat a lancé la campagne “tolérance zéro” contre l’injustice sociale, la corruption, le détournement et la dilapidation des deniers publics. Il a appelé tous les burundais à le soutenir dans son combat contre ces fléaux. Pour traquer efficacement ceux qui détournent les biens et les fonds publics, le Chef de l’Etat a ordonné la mise en place dans chaque commune du pays des boîtes à suggestion qui serviront à dénoncer les abus des leaders locaux et recueillir les désidératas de la population.

Evariste Ndayishimiye a fait savoir que les secteurs gangrenés par la corruption sont déjà connus et que ceux qui sont concernés ne tarderont pas à être attrapés.

Dans le domaine de la santé publique, Evariste Ndayishimiye a annoncé une campagne de lutte sans merci contre le Covid-19 jusqu’ à ce que cette pandémie soit éradiquée dans le pays. Pour une lutte efficace contre cette pandémie, le Chef de l’Etat a ordonné de revoir à la baisse le prix du savon à hauteur de 50% ainsi que les tarifs de l’eau aux chefs-lieux des centres urbains jusqu’à l’éradication complète de ce fléau.
Le Président de la République a également annoncé la mise en place des centres de dépistage du Covid-19 dans toutes les provinces du pays et appelle la population à consulter en cas de symptômes de cette maladie. Pour sa part, la population burundaise a été appelée à observer strictement les mesures barrières édictées par le ministère de la santé publique.

Dans le domaine de l’agriculture et de l’élevage, le Chef de l’Etat a fait savoir que de nouvelles méthodes culturales et d’arrosage seront vulgarisés et des intrants distribués gratuitement aux coopératives agricoles pour arriver à 3 récoltes par an afin d’éradiquer la faim au Burundi. “Les Directeurs des bureaux provinciaux de l’agriculture et de l’élevage sont invités à être sur terrain et à servir de modèle dans l’augmentation de la production agro-alimentaire”, a indiqué le numéro un burundais.

Concernant les jeunes diplômés mais qui n’ont pas d’emplois, le Chef de l’Etat leur a demandé de concevoir des projets de développement qui seront financés par le budget de l’Etat afin d’asseoir un développement socio-économique intégral, durable et inclusif. Il a promis de faire de cette catégorie de personnes des porte-flambeaux qui inciteront leurs camarades qui n’ont pas étudié à participer activement au développement socio-économique et à prendre leur destin en main.

En ce qui concerne la question des retraités, le Chef de l’Etat a déclaré que les soins de santé de ces derniers seront pris en charge par l’Etat dès le 1er juillet 2020.

“Dans le but de consolider la paix et la réconciliation nationale, les déplacés internes seront réhabilités et seront soutenus pour qu’ils puissent retourner dans leurs propriétés”, a annoncé le chef de l’Etat. Pou lui, le nouvel élan de reconstruire le pays doit inclure toutes les couches de la société sans discrimination de quelque nature que ce soit.

Le Président de la République a saisi cette opportunité pour inviter les réfugiés burundais à regagner le bercail pour participer au développement du pays.

Le chef de l’Etat a terminé son discours en demandant aux membres du nouveau gouvernement de se mettre immédiatement au travail. Il les a invités d’être actifs et de s’inspirer du plan national de développement et surtout de prendre le devant dans les travaux de développement durable.

Par rédaction info net