En politique, en diplomatie, en droit, les paroles ont des sens précis et souvent elles ne sont pas interchangeables. Une parole dite à la place d’une autre bouleverse complètement une situation. Tenez: les Etats-Unis viennent d’accuser le Rwanda de son « INVOLVEMENT IN DESTABILIZING ACTIVITIES », qui signifie « ENGAGEMENT DANS DES ACTIVITES DE DESTABILISATION » du Burundi. Cela signifie que le Rwanda est en train de déstabiliser le Burundi, comme d’ailleurs c’est le cas.
L’Agence France Presse (AFP) en traduisant l’original Anglais en « CHERCHE à ‘déstabiliser’ », cela devient une action potentielle, future, et non actuelle. C’est une tentative de disculper un ami pris la main dans le sac, et pointé du doigt par les USA. Or, la rébellion de juillet 2015, partie du Rwanda, est un fait avenu, et non un projet; l’infiltration des terroristes à Bujumbura à partir du Rwanda et tous les morts qu’ils ont provoqués, c’est une réalité. L’arrestation du chauffeur du HCR avec sa cargaison d’armes venues du Rwanda, c’est déjà grave dans l’histoire.

Le Rwanda « ne cherche pas » pas à déstabiliser le Burundi, IL LE DESTABILISE; par contre ce sont les journalistes français qui CHERCHENT à minimiser ce méfait d’une hostilité sans précédent de la part d’un pays voisin et « frère ».

burundiindependent
Le Burundi, le Peuple, la Paix

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.