Le rôle des officiers de la FDNB dans la consolidation de la paix

Le Ministère du Leadership et de la Réconciliation en Afrique (ALARM) a organisé une formation à l’endroit des officiers de la Force de Défense Nationale du Burundi (FDNB) sur leur rôle dans la consolidation de la paixet la réconciliation en date du 11 au 13 juin 2019 au Siège de l’ALARM sis à Gihosha.

ALARM est une association qui a une mission de former les leaders serviteurs dans l’Église et dans la communauté africainequi réconcilient et transforment des vies affectées par les conflits et l’injustice.Sa vision est que l’Afrique soit une Afrique sans conflits tribaux etreligieux.C’est dans ce même cadre qu’ALARM a organisé un atelier de trois jours aux officiers de la FDNB sur leur rôle dans la consolidation de la paix et la réconciliation.

L’un des conférenciers l’Evêque Nyandwi Jean Baptiste, Directeur de l’ALARM,  qui a animé un cours sur le leadership a indiqué que le leadership est un don précieux que le Dieu Tout Puissant a donné à son peuple d’Israël car là où il n’y a pas de bon leader existe toujours de problèmes. « La crise à laquelle l’Afrique est confrontée n’est pas la pauvreté ou la maladie, mais un manque de bons dirigeants qui mettent les besoins de leurs communautés et de leurs églises au-dessus de leurs intérêts personnels et tribaux. C’est pourquoi, nous avons pensé à organiser un atelier aux officiers leaders sur le leadership et la consolidation de la paix. Ces sont appelés à respecter les lois et les règlements dans le commandement des hommes qui sont sous leurs ordres en se basant toujours sur la parole de Dieu. Là où il y a un bon  leader, il y a toujours la paix, la justice, la joie, la bonne santé et le développement. « Quiconque qui veut être un bon leader doit se référer à  Jésus », a-t-il souligné.

L’Evêque Déogratias Nshimiyimana, Représentant Légal de l’ALARM au Burundi qui a exposé sur la consolidation de la paix et la réconciliation a fait savoir que ce thème est très important surtout qu’il a été dispensé aux officiers leaders dont leur travail quotidien est le maintien de la paix. Pour ce faire, ces officiers devraient avoir toujours dans leur esprit l’idée de prévenir les conflits, leur gestion et leur résolution. Comme c’est écrit dans Matthieu chapitre 9 :5: « Heureux ceux qui procurent la paix, car ils seront appelés fils de Dieu! ». Il a en outre indiqué que les principales sources des conflits  sont entre autres  l’égoïsme, le non-respect des lois et la non valorisation des autres. L’Evêque Déogratias Nshimiyimana a rappelé que le métier de maniement des armes est un métier noble que Dieu a offert aux militaires. Ces derniers jouent un grand rôle dans la consolidation de la paix.« Nous leur souhaitons de bien accomplir ce métier noble pour que le pays en général et la population en particulier jouissent d’une paix durable », a-t-il précisé.

Quant aux participants, ils se sont dits satisfaits de la matière apprise. Ils ont indiqué que ce qu’ils ont appris va leur permettre de bien accomplir leur mission principale de défendre l’intégrité du pays et consolider  la paix.

ALARM a été fondé en 1994 après le génocide rwandais où plus de huit cent mille  personnes ont été tuées en cent jours. Il a des bureaux et des collaborateurs africains au Burundi, en République Démocratique du Congo, au Kenya, au Rwanda, au Soudan, en Tanzanie et en Ouganda. Il a déjà formé plus de mille dirigeants. 

Capitaine Ngenzebuhoro Alice