Le Chef de l’Etat Burundais, SE Pierre Nkurunziza, s’est associé, samedi 17/01/2015, à la population de la capitale Bujumbura, dans une marche de soutien aux FDN qui ont rapidement ramené l’ordre et la sécurité après l’attaque par une bande armée en province Cibitoke.

dsc06190-ee013.jpgLes manifestants en provenance des communes urbaines de Bujumbura scandaient des slogans fustigeant des burundais qui voudraient replonger le Burundi dans le chaos. Ils ont promis, en collaboration avec les forces de l’ordre, de mener un combat sans merci contre ces fauteurs de trouble.

Au nom de la population urbaine, le Maire de la ville de Bujumbura a vivement félicité les corps de défense et de sécurité qui, endéans quelques jours seulement, ont pu limiter les dégâts en province Cibitoke. Il a invité la population urbaine à imiter le bel exemple de la population de Cibitoke qui a collaboré avec les forces de l’ordre pour restaurer la sécurité dans leur province.

En Commune Urbaine de Kanyosha où il venait d’effectuer des travaux communautaires qui consistaient à planter des grévilléas tout au long de la rivière Kizingwe, le Président Nkurunziza a donné la signification de la marche manifestation à laquelle il avait pris part : « la paix n’a pas de prix. Au Burundi, elle a été durement recouvrée après plusieurs années de guerre fratricide. Tout le monde en a besoin indépendamment de sa provenance religieuse, régionale ou politique ».

La marche de soutien aux forces de défense et de sécurité a été organisée à l’échelle nationale, dans les 127 communes que compte le Burundi. En Mairie de Bujumbura, les manifestants s’étaient rassemblés à la place de l’indépendance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.