mercredi 9 avril 2014 par Jean Ikoraneza

Le Président du Parti CNDD-FDD, l,honorable Pascal Nyabenda a rencontré ce mercredi 9 avril 2014, le Secrétaire Général adjoint et Conseiller Spécial du Secrétaire Général des Nations Unies en matière de prévention du génocide, Adama Dieng.

Leurs échanges ont tourné autour de la situation politique qui prévaut au Burundi.

Adama Dieng a indiqué que la prévention de toutes les tentions dans un pays appartient à tous les partenaires et à tout le monde. Il appelle les partis politiques à être plus responsables dans leurs actions et réactions. En outre, il les encourage à faire tout pour éviter les tensions politiques et sensibiliser toute la population sur la nécessité de participer dans des élections libres, transparentes et apaisées.

L’honorable Pascal Nyabenda lui a rassuré que le CNDD-FDD qu’il dirige n’ a aucun intérêt à perturber les élections de 2015.”On n’a pas intérêt à ce qu’il y ait de partis politiques qui ne participent pas aux prochaines élections.”

Le Président Pascal Nyabenda a profité de cette occasion pour démentir les informations qui circulent sur la distribution des armes à ces Imbonerakure perçus comme une milice du Parti au pouvoir. ” ce sont des mensonges montées de toute pièce ! Ceci nous étonne puisque le pays est actuellement dans sa phase de désarmement et de réintégration, une politique qui a réussi, à voir la présence du Burundi dans les systèmes de maintien de la paix en Somalie, Centre Afrique, …on ne peut pas faire le sens inverse d’une politique qui a eu des succès. Par ailleurs les Imbonerakure constituent une partie de la population active, ils ont des droits et des devoirs comme tout autre citoyen, le Parti ne peut en aucun cas les mobiliser à perturber la paix et la sécurité recouvrées après des années de troubles, a précisé l,honorable Nyabenda.

1 thought on “Le président du Parti CNDD-FDD a rencontré le conseiller spécial du Secrétaire Général des Nations Unies en matière de prévention du génocide

  1. Le président du Parti CNDD-FDD a rencontré le conseiller spécial du Secrétaire Général des Nations Unies en matière de prévention du génocide
    N’y a t il pas ici une stratégie de la tension permanente telle que exploitée depuis 1962 par le parti Uprona. Null n’ignore que chaque année vers les jours qui précèdent le 29 avril des tensions apparaissent. Hier les rebelles vont attaquées de la Tanzanie, aujourd’hui, il y a distribution des machettes. Comme si l’on avait besoin de distribuer des machettes pour commettre l’irréparable. Toutes les personnes qui connaissent bien les burundais savent très bien que la machette est un outil de tous les jours comme l’est la houe.

    Une autre chose, le Burundais est devenu un grand colonisé mental! Pourquoi diable, faut il que soit un journaliste de passage au Burundi et en mal de sensationnel(seul les Européens savent très bien combien le sensationnel est vendeur de papier) qui fasse croire à l’ensemble des Burundais que la plupart sont près à s’entre-tuer. Burundais réveillez vous et arrêter de vous faire manipuler. Politiciens arrêter de vouloir chercher les solutions à l’étranger; comme vous étiez incapable de trouver des solutions vous même. Les partis de l’opposition légale et non légale apprenez à travailler avec vos adversaires politiques et arrêtez d’appeler tout le temps les nations unies, vous vous donnez en spectacle pitoyable comme des adolescents en mal de repère. La communauté internationale ne fait jamais rien gratuitement. Votre comportement continue à aliéner le pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.