Depuis quelques temps les partis de l’opposition réclament d’être sur le terrain pour rencontrer leurs membres.

Des consignes ont été données aux administratifs à la base pour qu’ils leur facilitent la tâche dans le respect de la loi.

C’est dans ce cadre que le ministre de l’intérieur Edouard Nduwimana vient de faire le bilan des activités des partis sur le terrain, et cela pour le mois de juin 2014.

Le constat est que sur une quarantaine de partis agrées au Burundi, neuf partis politiques seulement sont actifs sur le terrain. Il s’agit notamment des partis CNDD-FDD, Frodebu, Frodebu Nyakuri, FNL, Uprona,et MRC Rurenzangemero. Le ministre de l’intérieur a dressé le tableau de leur présence sur le terrain dans toutes les provinces du pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.