Le Ministère des Finances arrête de nouvelles stratégies

Le Ministère des Finances a organisé mardi 17 juillet 2019 à Bujumbura une réunion d’échanges sur les dispositions relatives à l’exécution du budget de l’Etat 2019-2020, à l’intention des gestionnaires et de toutes les personnes qui sont sur la chaîne des dépenses publiques. Objectif : partager et expliquer le contenu de la lettre d’ouverture des crédits, afin que le budget 2019-2020 soit bien géré.

Au cours de son exposé, le Directeur Général de la programmation et du budget a démontré que personne ne peut utiliser le budget de l’Etat à sa guise, c’est plutôt un travail qui doit être fait conformément à la loi, a-t-il précisé.

Les participants ont échangé sur la planification hebdomadaire des activités, la facilitation des activités organisées à l’intérieur du pays, etc.

Selon Marie Salomé Ndabahariye, Secrétaire permanent au ministère des finances, les participants se sont convenus sur différents points : au niveau de la chaîne des dépenses, un dossier ne peut y passer plus de deux jours afin que la première phase administrative concernant l’engagement de la dépense ne dépasse six jours, a-t-elle expliqué.

Marie Salomé Ndabahariye a indiqué que les participants se sont également convenus sur les procédures de passation des marchés publics. « Toute institution qui fait passer un marché doit initier un plan prévisionnel dès le départ, pour permettre à la direction nationale de contrôle des marchés publics de vérifier la régularité du marché », a conclu Marie Salomé.

Par NDAYISENGA Espérance