Le ministère de la Sécurité publique présente les grandes réalisations de l’année 2017
Photo : RTNB 2017
Photo : RTNB 2017

BUJUMBURA, 28 déc (ABP) – Le ministre de la Sécurité publique, M. Alain Guillaume Bunyoni (photo), a tenu mercredi le 27 décembre 2017, à Bujumbura, un point de presse au cours duquel il a présenté les grandes réalisations de son ministère pour l’an 2017.


Dans sa communication, M. Bunyoni a donné quelques axes clés qui étaient définis dans le plan d’action 2017. Dans le domaine de la lutte contre la criminalité et le terrorisme, l’année 2017 a été globalement caractérisée par un bon état sécuritaire effectif sur tout le territoire national. Néanmoins, a-t-il dit, quelques cas de criminalité de droit commun ont été enregistrés, comme des cas isolés de jets de grenades dans certaines localités et des assassinats liés pour la plupart aux règlements de compte ou aux conflits fonciers. Il y a eu des tentatives d’assassinats, des cas d’enlèvements, des suicides et emprisonnements, des vols dans les ménages ou dans les champs, ainsi que des coups et blessures souvent sous l’effet de la consommation excessive des boissons prohibées. En outre, des accidents de roulage, des cas d’incendies criminels, des trafics d’êtres humains, la vente et la consommation des stupéfiants, la vente et la commercialisation des boissons prohibées, et des produits de consommation contrefaits ont été soulevés.
A titre illustratif, a-t-il poursuivi, sur 12675 fouilles et perquisitions organisées dans tout le pays, la police a saisi 132 armes à feu, dont des fusils kalachnikov, des pistolets, des lance-castors et des fusils de fabrication artisanale appelés “Mugobore”, des milliers de cartouches, des chargeurs vides, des bombes pour mortiers 60, des mines anti personnelles, 392 grenades à mains et des effets militaires et policiers.
698650,5 litres de boissons prohibées ont été saisis et détruits, 245 bandes de criminels ont été démantelés, au moment où 8024 criminels dont des auteurs de jets de grenades ont été appréhendés. 18454 dossiers judiciaires ont été ouverts dont 10424 transmis aux parquets, 18351,3 kg de chanvres à fumer et 16589 boules saisis, avec 1575 plants détruits et 2344140 FBu d’origine suspecte ont été saisis à la frontière burundo-rwandaise.
Pour la sécurité maritime, des opérations de lutte contre la pêche illicite et le trafic clandestin des armes et marchandises fraudées ont été effectués dans tous les commissariats riverains des lacs. Des plages de pêche non reconnues ont été fermées, des gros bateaux pleins de marchandises fraudées, des plogues, des filets maillant prohibés et des moustiquaires ont été saisis et détruits, au moment où une amende de 17.500.000 FBu a été infligée aux 70 personnes appréhendées pour implication dans ces infractions.
Dans le domaine de la lutte contre le terrorisme, l’unité anti-terroriste a été renforcée, tandis que d’autres éléments à renforcer pour le second escadron ont été identifiés. A travers la commission permanente de lutte contre les armes légères et de petits calibres, il y a eu la destruction de certaines armes explosives et munitions en état de défectuosité.
Dans le cadre du contrôle et de la gestion des armes, ladite commission a poursuivi l’identification des armes récupérées par la police, le relevage et le marquage de nouvelles armes, ainsi que la diffusion des informations sur les méfaits de la détention illégale des armes et la formation de 11 journalistes en cette matière.
En ce qui est de la protection de l’environnement, le ministre Bunyoni a organisé des séances de travaux communautaires réunissant les cadres policiers et administratifs, les policiers et la population dans le but de répondre positivement à la politique nationale de reboisement.
Des pépinières d’arbres et de bambous ont été aménagées dans les provinces Bujumbura, Makamba et Karusi. De plus, 42083 plants ont été repiqués sur une superficie de 3,5 ha sur la colline Ndago de la commune et province Muramvya.
Dans le domaine de la lutte contre la corruption et la fraude, des séances de sensibilisation communautaire ont été animées à la police de roulage et à tous les commissariats régionaux, la création des centres opérationnels de lutte contre la fraude qui se sont mis à l’œuvre et les résultats ont été positifs.
Dans le secteur de la Santé, l’hôpital de la police nationale a accueilli et soigné plus de 19029 patients, tandis que plus de 340 patients ont été hospitalisés. En ce qui concerne le domaine de la protection civile, la population a été sensibilisée sur la prévention des risques de catastrophes.
Le ministre de la Sécurité publique a indiqué que la comparaison des statistiques montre une forte baisse de criminalité au cours de l’année 2017 par rapport à l’année 2016, du fait que les assassinats sont passés de 401 à 277, les actes terroristes de 134 à 11 et les détentions illégales d’armes à feu de 161 à 42.

SOURCE : http://abpinfos.gov.bi/spip.php?article5620