Le Burundi célèbre la journée internationale de destruction des armes légères

A l’occasion de la célébration de la journée internationale de destruction des armes légères et de petit calibre, la Commission nationale permanente de lutte contre la prolifération des armes légères et de petit calibre (CNAP) a procédé jeudi 9 juillet 2020, à la destruction à Mudubugu en commune Gihanga dans la province de Bubanza, de plusieurs armes légères saisies ou remises volontairement par la population. Le président de la CNAP, CPP Maurice Mbonimpa demande à quiconque détiendrait illégalement une arme, de la remettre sans délais.

Au Burundi cette journée a été célébrée sous le thème : “Ensemble pour la lutte contre la prolifération des armes légères illicites.

Cette journée a été ainsi marquée par la destruction par la CNAP de 250 grenades, 60 fusils Kalachnikov, plus de 16 mille cartouches, 17 bombes, 9 roquettes et 32 explosifs, armes saisies ou remises par la population.

Le président de la CNAP, CPP Maurice Mbonimpa a précisé à cette occasion que d’autres armes avaient été détruites à l’intérieur du pays la semaine dernière. Il s’agit de 175 grenades, 7bombes et 35 explosifs.

Dans son mot de circonstance, le président de la CNAP a indiqué que même s’il existe encore des armes détenues illégalement, il y a eu une avancée significative dans la saisie et la destruction des armes illicites depuis la création de cette commission en 2010.

A ce sujet, CPP Maurice Mbonimpa a précisé que 2136 fusils d’assaut, 1622 bombes, 150 roquettes, 21615 grenades 3387 dynamites, 190 fusées de mortier, 256 détonateurs et 385 562 minutions ont été détruits depuis 2010.

Pour le président de la CNAP, cette activité a eu un impact positif direct sur la sécurité de la population car, a-t-il fait remarquer, on a enregistré au Burundi une réduction de la violence armée depuis cette époque.

Il a saisi cette occasion pour demander à quiconque détiendrait une arme illégale de la remettre le plus rapidement possible, expliquant que les armes détenues illégalement par les civiles constituent un danger public.

Pour rappel, la journée internationale de la destruction des armes légères et de petit calibre a été lancée officiellement en 2001 par les Nation-Unies et est célébrée le 9 juillet de chaque année.

Par NYANDWI Dieudonné